Tahiti Infos

​Échec des négociations pour les contrôleurs aériens polynésiens


Tahiti, le 29 mars 2022 – La réunion de conciliation organisée dans la nuit de lundi à mardi n'a pas abouti entre la Direction générale de l'aviation civile à Paris et les deux syndicats de contrôleurs aériens polynésiens signataires d'un préavis de grève contre la baisse annoncée de leurs effectifs.
 
La réunion de conciliation menée dans la nuit de lundi à mardi entre les syndicats de contrôleurs aériens polynésiens SNCTA et SNNA-FO et la Direction générale de l'aviation civile à Paris n'a pas abouti, annonce mardi matin le bureau du SNCTA dans un communiqué. Les deux syndicats de contrôleurs aériens ont déposé un préavis pour une grève de trois jours qui doit débuter mardi soir à 19 heures, dénonçant l'annonce d'une nouvelle baisse de leurs effectifs à l'horizon 2024. "L'administration maintient l'affichage d'un objectif de gestion des ressources humaines en contrôleurs, avant même que nous puissions échanger sereinement sur le juste niveau de service public pour les années à venir", regrette le SNCTA Tahiti. "Nous leur assurions pourtant la poursuite d’un travail commun pour évaluer le besoin, si le climat à la tour de contrôle retrouvait l'apaisement nécessaire avec le retrait de ce chiffre qui ne prend pas en compte les spécificités du contrôle en Polynésie. Nous ne comprenons pas ces décisions parisiennes, ces résultats écrits par avance et dont les conséquences ne peuvent que dégrader le niveau de service publique à la Navigation Aérienne de Polynésie française d'ici 2024."
 
La grève sera donc effective mardi 29 mars à 19 heures, heure de Tahiti, même si un "service minimum" sera mis en place pour maintenir l'activité de l'aéroport à Tahiti-Faa'a et celle du Centre de contrôle régional géré à la tour de contrôle de Tahiti.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 29 Mars 2022 à 12:00 | Lu 1967 fois