Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Des millions à débourser pour une intraveineuse ratée



Tahiti, le 2 juin 2020 – À la suite d'une injection ratée lors d'une séance de chimiothérapie, une patiente avait du être opérée à de nombreuses reprises de nécrose sur le thorax. Le CHPF va très probablement devoir rembourser la CPS et indemniser la famille.

En mai 2014, la patiente, atteinte d'un cancer du sein, devait recevoir par injection, dans le cadre d'une séance de chimiothérapie, un produit hautement toxique. L'intraveineuse ayant été mal posée, elle a conduit à un épanchement du produit dans les tissus environnants et jusqu'aux cervicales. Une faute sur la réalisation d'un acte courant et bénin qui a entrainé des conséquences graves pour la patiente, décédée depuis, dont les tissus se sont nécrosés. Cette nécrose a ainsi nécessité dans les six mois qui ont suivi pas moins de onze interventions et une greffe. S'agissant d'une faute engageant le CHPF, le rapporteur public a conclu au remboursement à la CPS par l’hôpital de 28,9 millions de Fcfp de dépenses de santé liées à cette erreur, mais également au paiement à la famille de la victime de 3,2 millions de Fcfp au titre de la souffrance et difficultés fonctionnelles endurées par la patiente.

Rédigé par Sébastien Petit le Mercredi 3 Juin 2020 à 10:38 | Lu 2201 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Vendredi 7 Août 2020 - 09:58 ​L’économie broie du très noir

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus