Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Calme première nuit de couvre-feu



Tahiti, le 25 octobre 2020 - Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, a assisté samedi soir aux contrôles opérés par la gendarmerie et la direction de la sécurité publique (DSP) à Tahiti dans le cadre de la première nuit du couvre-feu mis en place jusqu’au 16 novembre prochain. Constatant que les routes étaient quasiment désertes, le représentant de l’Etat s’est dit "persuadé" que cette mesure allait être "bien respectée" par les citoyens.
 
Au premier soir du couvre-feu instauré en Polynésie dans le cadre de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les gendarmes et les agents de la Direction de la sécurité publique (DSP) de Papeete ont procédé à plusieurs contrôles routiers samedi soir en présence du haut-commissaire de la République. Tel que cela a pu être constaté par les forces de l’ordre peu après 21 heures, très peu de voitures ou de personnes circulaient dans les rues. Et les rares automobilistes ou conducteurs de deux-roues avaient tous une justification valable de déplacement.
 
Un respect du couvre-feu donc, qui a été salué par le haut-commissaire, Dominique Sorain : "Ce soir, cela s’est plutôt bien passé. Les quelques voitures ou deux-roues qui ont été contrôlés avaient tous leurs attestations. Je crois qu’il y a différentes habitudes qui avaient été prises lors du précédent couvre-feu. Je suis persuadé que cette mesure va être bien respectée car elle est forte, dure, contraignante mais nécessaire. C’est une mesure d’engagement citoyen car il faut se protéger, protéger les autres et ceux qui sont les plus fragiles. Cette mesure doit donc être appliquée rigoureusement". Tel que l’a expliqué Dominique Sorain, l’objectif de cas contrôles n’est pas de "faire du procès-verbal" mais d’expliquer "pourquoi nous avons mis ces mesures en place".
 

​L’appui des réservistes

Egalement présent lors des contrôles à Faa’a, le commandant de la gendarmerie pour la Polynésie française, le général Frédéric Saulnier, a rappelé que l’objectif de la mise en place du couvre-feu, au regard du contexte actuel, était notamment "d’éviter l’embolisation des services sanitaires". Il a par ailleurs rappelé que la gendarmerie serait mobilisée "dans la durée" : "Nous étions présents ce soir mais nous le serons également les autres soirs". Enfin, le général Saulnier a souligné l’action des réservistes de la gendarmerie qui ont épaulé les 73 militaires déployés samedi soir à Tahiti et Moorea et a salué leur "excellent travail sur le terrain". En zone police, une quarantaine d'agents ont également été mobilisés sur les routes samedi soir.

Rappelons que le couvre-feu, instauré samedi soir jusqu’au 16 novembre inclus à Tahiti et Moorea, est mis en place de 21 heures à 4 heures du matin.
 


Rédigé par Garance Colbert le Dimanche 25 Octobre 2020 à 11:39 | Lu 3500 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 11:54 ​Alexia Laroche-Joubert reçue par Edouard Fritch

Vendredi 27 Novembre 2020 - 18:04 Le Koh Lanta de Taha'a est dans la boite

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus