Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Bobcats, les Américains à Bora Bora



Tahiti, le 27 septembre 2021 - L'île de Bora Bora est entrée dans la Seconde Guerre mondiale en février 1942 quand plus de 4 000 soldats américains sont venus s'installer pour quatre ans. Près de 80 ans après, l’association Mémoire polynésienne, Porinetia Ha’amanao ! s'active à mettre en valeur cette partie de l'histoire de l'île. Premier hommage, une fresque au restaurant Beach Club à Matira
 
Le 17 février 1942 débutent les débarquements dans l’île de Bora Bora de plus de quatre mille cinq cent hommes issus d’unités diverses de l’armée américaine, dont des troupes des “Construction Battalions”, les CB, communément appelés Seabees, une unité de génie militaire de l'US Navy. C’est leur premier théâtre d’opération extérieur après le raid de l’aviation japonaise sur Pearl Harbor deux mois plus tôt. L’opération militaire, nom de code de Bobcat, a pour mission l’installation d’un dépôt d’huile lourde et des défenses appropriées pour le ravitaillement des convois en route entre le canal de Panama et l’Australasie, bastion stratégique clé de la riposte alliée à l’agression japonaise.
Les trois jours qui précèdent le débarquement des Américains, des tractations engagées entre le vice-amiral Shafroth et l’administrateur Charles Passard consolident celles entamées secrètement sur un plan diplomatique avec la France libre avant même Pearl Harbor. Ces tractations posent les conditions d’installation pour les quatre années à venir. Cette installation ne sera pas sans impact pour ses populations locales qui entrent, au grand dam de l’écrivain James Norman Hall, dans le XXe siècle… et ce bien avant l’eldorado du CEP à Tahiti.
De lourds travaux d’infrastructures sont engagés en termes de routes, d’avitaillement en eau. Le quai de Fare piti, prochainement réhabilité, est d’origine. Enfin, en 1943, l’île de Bora Bora voit la construction des deux premières pistes terrestres de l’Océanie française. Les populations de Bora Bora découvrent aussi l’American way of life et toutes ses saveurs en termes de services (en l’occurrence de santé) et de produits manufacturés.
Après le film Tabu, c’est bien cette occupation militaire de l’île de 1942 à 1946 qui confère aujourd’hui toute sa notoriété internationale à Bora Bora auprès des clientèles touristiques américaines.
 
Une histoire largement oubliée
 
80 ans après, force est cependant de constater que seuls quelques vestiges oubliés dans l’île témoignent de la forte “histoire” de cette présence américaine. Faute de signalétique ou de sites historiques réhabilités, elle reste globalement méconnue.
Dans le cadre de la commémoration prochaine des 80 ans de l’installation des forces américaines dans l’île de Bora Bora, l’association Mémoire polynésienne, Porinetia Ha’amanao ! a souhaité accompagner la relance de la fréquentation touristique de l’île en s’appuyant sur son histoire et celle des soldats américains en station pendant la Seconde Guerre mondiale : In the steps of your fathers, (Dans les pas de vos pères). Plusieurs chantiers de mémoire sont engagés.
Le premier de ces chantiers de mémoire à avoir été livré a bénéficié du concours et de l’accompagnement de l’enseigne de restauration Beach Club à Matira. Ainsi, la façade de l’établissement nous livre désormais la mesure des ressources historiques et iconographiques souvent inédites rassemblées par l’association sous la plume de son président. Les textes sont en français et en anglais. Une fresque de quelque dix mètres de long nous raconte les Américains à Bora Bora. Elle est illustrée de dessins de Jean-Louis Saquet. Ce graphiste de renom, disparu en juin dernier, ne verra malheureusement pas l’œuvre accomplie. Elle a été fortement retardée dans son exécution par la pandémie. Cette fresque constitue désormais un incontournable premier outil de mémoire tant pour les clientèles touristiques de l’île que pour les populations de Bora Bora pour s’inscrire dans la devise des Seabees : “We can do !

Rédigé par Jean-Christophe Teva Shigetomi le Lundi 27 Septembre 2021 à 08:49 | Lu 1674 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers