Tahiti Infos

​À Temae, les riverains continuent le combat


Moorea, le 27 décembre 2021 - Face à la “détermination du groupe Wane” qui veut construire son futur hôtel à Temae sur l'île de Moorea, l’association des habitants a déposé récemment un référé liberté, puis un référé suspension pour contrer le lancement du projet. Deux actions immédiatement rejetées par le tribunal administratif. L’association réfléchit désormais à se pourvoir en cassation.

N’ayant plus aucun doute sur la future construction de l’hôtel du groupe Wane à Temae et de ses bungalows sur pilotis dans l’AMP de Nuarei, l’association des habitants de Temae se tourne désormais vers la justice administrative pour tenter d’arrêter ce projet. Après un recours contre la modification (par le gouvernement) du rapport final du PGEM révisé le 15 novembre dernier, l’association a en effet déposé le 22 décembre un Référé-Liberté “visant à suspendre l’arrêté du gouvernement autorisant les constructions lagunaires et de facto dans la baie de Nuarei en mettant notamment les graves violations des libertés fondamentales”.

A lire aussi : La modification du PGEM de Moorea attaquée  

Les adhérents citent notamment la violation du principe de la libre administration des communes, du principe de précaution en droit de l’environnement, du principe de la séparation des pouvoirs et enfin du droit de la population à participer à la réglementation en matière d’urbanisme. Après un premier rejet de la requête par le tribunal administratif pour l’absence du caractère d’urgence, l’association des habitants de Temae a déposé par la suite un référé suspension, mais celui-ci a été une nouvelle fois débouté.  Toujours aussi déterminés, les adhérents réfléchissent désormais de se pourvoir en cassation.

“C’est clair que des documents officiels n’ont pas encore été présentés, mais on voit que les choses avancent. De toute façon, le Pays tout comme la mairie de Moorea ne disent pas qu’ils vont arrêter le plan. Ils sont déterminés à aller dans ce sens et à ne pas faire le nécessaire pour que cet espace reste public. On ne va pas attendre pour notre part que le projet commence pour faire des démarches qui aboutiront difficilement”, se justifie Alain Bonno, le président de l’association des habitants de Temae. Il ajoute que “compte tenu des récentes annonces du groupe Wane laissant penser que le projet hôtelier sur le site est en cours et la publication de l’interview du vice-président du gouvernement dans le magazine de Moorea indiquant que le Pays imposera de construire sur le lagon, l’association se devait de réagir.” 

Rédigé par Toatane Rurua le Lundi 27 Décembre 2021 à 10:13 | Lu 2580 fois