Tahiti Infos

​“J'irai à l'Assemblée nationale”


Tahiti, le 29 novembre 2021 – Alors que le Tahoera'a réunit lundi soir son conseil politique pour entériner les candidatures aux législatives de Gaston Flosse, Jonathan Tariha'a et Tauhiti Nena, le leader du parti confirme sa candidature malgré son inéligibilité.
 
Vous êtes candidats aux élections législatives malgré votre condamnation à une peine d'inéligibilité dans l'affaire de la citerne d'Erima. Comment est-ce possible ?

“Effectivement, mon avocat a plaidé sérieusement pour la prescription de cette affaire. Elle date de tellement longtemps. Ici, tous les procès de Gaston Flosse naturellement sont perdus d'avance. Nous sommes allés devant la Cour de cassation, qui a eu un doute puisqu'elle a demandé l'avis du Premier ministre. Et le Premier ministre a répondu qu'il rejetait la demande. Ensuite la Cour de cassation a également transmis le dossier au Conseil constitutionnel qui a rejeté la demande de prescription. (…) Cela veut dire qu'il y a quand même un sérieux doute dans la réflexion de la Cour de cassation. Donc, attendons le résultat… Deuxièmement, ils ne peuvent pas me rendre inéligible sans rendre inéligible Édouard Fritch. Il est également dans cette affaire là. Il a fourni de l'eau à Erima (…)."
 
Qu'allez-vous faire en attendant la décision de la Cour de cassation ?

“Je vais travailler et soutenir nos candidats. Ce soir au conseil, je vais soumettre les trois candidatures. Celle de Tauhiti Nena dans la 3e circonscription, celle de Jonathan Tariha'a dans la 2e circonscription et la mienne dans la première circonscription. En attendant l'homologation par le Congrès du Tahoera'a qui devrait se tenir en janvier prochain.”
 
Vous espérez maintenant que votre inéligibilité “saute” en cassation ?

“Je crois qu'ils sont vraiment très gênés par Édouard Fritch. Ils ne peuvent pas me rendre inéligible et pas Édouard Fritch.”
 
La cour d'appel de Papeete l'a pourtant décidé ?

“Ah oui, mais peut-être qu'entre temps le Président de la République est intervenu pour dire : pas celui-là c'est mon petit protégé.”
 
Est-ce que vous n'allez pas, comme aux territoriales et aux municipales, vous lancer dans une élection alors que vous savez être inéligible ?

“Je suis éligible aujourd'hui. Je suis inscrit sur les listes électorales de Tautira. Légalement, je le peux. Je présente ma candidature. C'est vrai que j'ai 90 ans. Je suis en bonne santé de la tête aux pieds. Alors pourquoi je ne continuerai pas à travailler pour mon pays ? J'irai à l'Assemblée nationale. Il y a des dossiers tellement importants comme avant tout la situation dans notre pays à la suite du Covid… Que fait le Pays ? Pour l'instant, il ne bouge pas. On attend que le coco nous tombe sur la tête pour réagir.”
 

​Erratum : Gaston Flosse déjà inéligible

Contrairement à ce que nous indiquions dans notre édition de lundi, la condamnation de Gaston Flosse dans l'affaire de la citerne d'Erima a bien été assortie d'une exécution provisoire dès le stade de la cour d'appel le 10 décembre 2020. Tahiti Infos a eu accès à l'arrêt rendu par la cour qui “ordonne” l'exécution provisoire de l'ensemble de la peine de deux ans de prison avec sursis, dix millions de Fcfp d'amende et cinq ans d'inéligibilité. Ce qui signifie en l'état que Gaston Flosse ne peut pas présenter sa candidature, mais ce qui ne change rien sur le fait que la décision de la Cour de cassation sera le juge de paix pour savoir si le leader du Tahoera'a pourra concourir aux législatives de juin 2022. Si le pourvoi est rejeté, Gaston Flosse restera –cette fois-ci définitivement– inéligible. Si le pourvoi est admis et qu'il permet l'annulation de la décision de la cour d'appel, il pourra se présenter aux élections même s'il devra être rejugé en appel.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Lundi 29 Novembre 2021 à 18:05 | Lu 2550 fois