Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​ Covid-19 : Piqûre de rappel pour les contrevenants



L'avocate générale Brigitte Angibaud et le procureur général près la cour d'appel de Papeete, Thomas Pison.
L'avocate générale Brigitte Angibaud et le procureur général près la cour d'appel de Papeete, Thomas Pison.
Tahiti, le 10 juillet 2020 - Le procureur général près la cour d’appel de Papeete, Thomas Pison, a tenu une conférence de presse vendredi pour rappeler aux personnes qui ont été verbalisées pour des infractions liées au Covid-19 qu’elles seront exemptées de poursuites pénales et d’amendes si elles versent 5000 Fcfp à la Croix-Rouge. Les contrevenants concernées ont jusqu’au 31 août pour effectuer ce geste.
 
Durant le confinement en Polynésie française, plus de 7 000 personnes avaient été verbalisées car elles ne respectaient pas les mesures de confinement ou de couvre-feu et encourent pour certaines des amendes pouvant aller jusqu’à 89 400 Fcfp. Face au nombre de personnes verbalisées, la justice avait décidé le 18 mai dernier de la mise en place d’une politique pénale dont la philosophie est de « réparer l’incivisme par la solidarité ». Il était donc donné la possibilité à toute personne ayant été verbalisée entre le 20 mars et le 27 avril pour ne pas avoir respecté les mesures de confinement ou de couvre-feu, de faire un don de 5000 Fcfp à la Croix-Rouge pour être exempté de poursuites pénales.
 
Lors d’une conférence de presse vendredi, le procureur général près la cour d’appel de Papeete, Thomas Pison et l’initiatrice de cette politique pénale originale, l’avocat général Brigitte Angibaud, ont tenu une conférence de presse pour rappeler aux contrevenants qu’ils avaient jusqu’au 31 août prochain pour verser 5000 Fcfp à la Croix-rouge. Tel que l’a rappelé le procureur général, « quand un individu a été arrêté au bord de la route par la gendarmerie ou la police, un procès-verbal a été rédigé et aucune copie ne lui a été remise. Cela est conforme à la procédure. L’absence de copie n’enlève en rien à la réalité de la contravention et les gens doivent payer. » Il appartient donc aux contrevenants de faire la démarche volontaire auprès de la Croix-Rouge avant le 31 août. 
 
Afin de sensibiliser les « oublieux », une campagne de SMS a été mise en place avec Vini et Vodafone. Radio 1 diffusera également des messages réguliers de rappel sur ses ondes. Enfin, le message sera aussi relayé par les églises.

Rappel des modalités pour faire un don

Pour faire un don, il suffit d’envoyer un chèque à la Croix-Rouge ou déposer l’argent à la Croix-Rouge à Pirae et de joindre à votre don, pour qu’il soit bien pris en compte, le formulaire disponible sur la page Facebook de la Croix-Rouge française, délégation de Polynésie française, ou sur le site de la cour d’appel de Papeete.

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 10 Juillet 2020 à 12:25 | Lu 2928 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Août 2020 - 21:59 ​28,6 milliards sous conditions

Mardi 4 Août 2020 - 20:47 Quatre fonctionnaires sans stage au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus