Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Yanis, étudiant en réorientation, sans affectation à la veille de la clôture de Parcoursup



Paris, France | AFP | jeudi 20/09/2018 - Depuis l’obtention de son bac technologique en 2016, Yanis tente de quitter sa licence générale pour intégrer un BTS ou un DUT en informatique. Il fait partie des étudiants en réorientation, qui ne sont toujours pas fixés sur leur sort, à la veille de la clôture de Parcoursup.

"J’ai vécu la même chose avec APB l’année dernière", soupire le jeune homme du Val-d'Oise, qui à 19 ans vient de redoubler sa première année en licence LEA (langues étrangères appliquées).
Il n'a rien obtenu sur la première phase de Parcoursup, plateforme qu'il consulte tous les jours.
"Pour la procédure complémentaire, tous mes vœux ont été refusés, sauf la licence Information communication que j’avais mise pour +assurer+ au moins un vœu, mais qui ne m’intéresse pas", déclare l’étudiant, dépité.
Pour cette licence, il est toujours en attente d'une réponse. L’université Paris XIII, où il postule, a jusqu’à jeudi pour étudier son dossier. La phase complémentaire s'achève vendredi soir.
Yanis a peu d’espoir: la plateforme lui avait précédemment annoncé une "réponse au plus tard le 2 septembre" pour l’un des BTS qui l’intéressaient. Sans nouvelles de l'établissement, il a renoncé au vœu le 13 septembre pour le remplacer par un autre puisque les candidatures sont limitées (à 10 sur la phase complémentaire, comme sur la phase principale).
Début septembre, il a saisi la commission rectorale chargée d'orienter les élèves sans proposition dans l’académie de Versailles dont il dépend. "On m'a rappelé, comme promis. Ca a duré 30 secondes, on m'a dit que mon dossier était pris en charge. Je n'ai jamais eu de nouvelles malgré mes relances”. Entre-temps, trois de ses vœux ont été refusés.
Depuis, Yanis continue d’envoyer des candidatures pour des contrats d’apprentissage. Encouragé par plusieurs élèves dans le même cas sur Twitter, il s’est également rendu dans certains établissements "CV et lettre de motivation à la main, prêt pour un entretien". 
Mais dans les bureaux chargés des admissions, au sein des établissements, on lui dit qu'il doit obligatoirement passer par Parcoursup. Ou revenir fin septembre "au cas où il y ait eu des désistements".
"Je connais plein de gens dans la même situation qui ont arrêté Parcoursup et qui cherchent du travail… Ca va être obligatoire pour moi si je n’ai rien”, soupire le jeune homme. "J’aurai 20 ans le 21 septembre, dernier jour de Parcoursup. Une réponse, ça serait un beau cadeau".
Au 5 septembre, dernier chiffre connu, quelque 4.000 étudiants en réorientation se trouvaient sans affectation.

le Jeudi 20 Septembre 2018 à 04:44 | Lu 288 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus