Tahiti Infos

XV de France: les Bleus s'inclinent sur le fil


Brisbane, Australie | AFP | mercredi 07/07/2021 - Rageant! Le XV de France, rajeuni et inexpérimenté, a frôlé l'exploit face à l'Australie (23-21), mercredi à Brisbane, avant de chuter dans le temps additionnel, alors qu'il avait le ballon et toutes les cartes en main.

Les jeunes Bleus ont longtemps rivalisé avec les Wallabies, menant même 15-0 en début de rencontre, mais ont fini par se saborder sur une touche mal maitrisée à la dernière minute et une pénalités réussie de l'ouvreur Noah Lolesio (80e+4).

Ils étaient pourtant à deux doigts de s'imposer en Australie pour la première fois depuis 31 ans et un succès 28-19 en 1990.

Aucun joueur aligné mercredi au Suncorp Stadium n'était né à l'époque mais les Bleus ont longtemps relevé le défi, portés par un doublé de l'ailier Gabin Villière en première période (6e, 22e).

Le sélectionneur actuel Fabien Galthié (52 ans), lui, avait à l'époque un peu moins d'un an à attendre pour connaître la première de ses 64 capes (22 juin 1991 contre la Roumanie), le manager Raphaël Ibanez (48 ans, 98 sélections) n'avait pas encore joué en Top 14.

Mercredi, face à des Wallabies un temps amorphes, la jeune garde française (24 ans, 6 sélections de moyenne) a pris le match en main, au point de faire trembler les double champions du monde (1991, 1999), en quête de rachat après une Coupe du monde 2019 décevante, terminée dès les quarts de finale.

La nouvelle vague bleue, sortie libérée de la quatorzaine imposée par les autorités australiennes, a payé son manque de maîtrise autant que son indiscipline (14 pénalités concédées).

Car même sans ses cadres, laissés au repos et blessés (Jalibert, Vakatawa, Ollivon, Fickou...) ou bien retenus par la finale du Top 14 au moment de décoller pour l'Australie (Dupont, Ntamack, Alldritt, Dulin...), le XV de France a joué crânement sa chance.

Bizuts

Les Australiens comptaient pourtant 413 sélections au total dans leur XV de départ, dont 105 pour le capitaine Michael Hooper. 

Les chiffres ne suffisent pas pour faire gagner un match: pour sa première sélection, le Perpignanais Melvyn Jaminet (22 ans) n'a pas eu froid aux yeux, réussissant même une pénalité décisive (62e). Pas mal pour un joueur qui évoluait en Pro D2 la saison dernière.

Les bizuts de Fabien Galthié ont longtemps été exemplaires mais l'expérience a changé la donne: à la 80e minute, alors qu'ils menaient d'un point, il suffisait d'assurer une touche dans leur camp pour valider le succès... Mais ils se sont finalement inclinés, même si, héroïques, ils ont longtemps retardé l'inévitable.

Comme ils l'avaient déjà été en décembre 2020, en finale de l'éphémère Coupe d'automne des nations, en tenant tête aux vice-champions du monde anglais (22-19 ap) à Twickenham.

Neuf joueurs de cette quasi-victoire en Angleterre étaient d'ailleurs de la partie à Brisbane: Danty, Villière, Couilloud, Geraci, Jelonch, Carbonel, Macalou, Pesenti et Woki.

Galthié n'a lui pu faire mieux que ses prédécesseurs, perdant le premier match de sa première tournée: Jacques Brunel (52-11 contre la Nouvelle-Zélande en 2018), Guy Novès (30-19 contre l'Argentine en 2016), Philippe Saint-André (23-20 contre l'Argentine en 2012) ou Marc Lièvrement (34-13 contre l'Australie en 2008) avaient tous chuté d'entrée.

Les Bleus auront l'occasion de se rattraper avec les deux derniers test-matches de la tournée australienne, le 13 juillet à Melbourne avant de retrouver Brisbane le 17. Comme des grands.

le Mercredi 7 Juillet 2021 à 06:15 | Lu 292 fois