Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



World art day : Tapa des idées ?



Hereiti Vairaaroa, Claire Mourabi et Valmingot (à droite).
Hereiti Vairaaroa, Claire Mourabi et Valmingot (à droite).
TAHITI, le 13 février 2020 - Une exposition se prépare à la bibliothèque de l’université pour célébrer la journée mondiale de l’art, le World art day du 15 avril. Elle aura pour thème "Mona Lisa, tapa tout dit" et se présente comme une réflexion artistique contemporaine sur le tapa. En attendant les commissaires d’exposition incite les artistes du territoire à présenter leurs idées.

Le 15 avril est le Wort art day (Wad), une journée reconnue par l’Unesco comme journée mondiale de l’art. Cette date n’a pas été choisie par hasard, elle correspond au jour de naissance de Léonard de Vinci. L’artiste ayant toujours considéré l’art comme une "spéculation philosophique".

À l’initiative de Valmigot, Hereiti Vairaaroa et Claire Mouraby, ce jour particulier sera célébré en Polynésie.

Valmigot est artiste peintre plasticienne. Membre du conseil national français des arts plastiques, elle fait partie du salon Comparaisons et expose, à ce titre, chaque année au Grand-Palais à Paris. Elle sera commissaire d’exposition pour le Wad polynésien.

Hereiti Vairaaroa est artiste numérique. Passionnée par sa culture, elle est animatrice au centre ‘Arioi de Papara. Elle sera également commissaire d’exposition. Claire Mouraby est directrice de la bibliothèque universitaire. Elle accueillera l’exposition.

Né autour du tapa

Le trio s’est formé lors des dernières journées du patrimoine, autour du tapa. Valmigot qui s’intéresse au tapa depuis plusieurs années a dit avoir été "bouleversée" en découvrant son histoire. Elle s’est demandé en quoi elle était légitime pour travailler autour du tapa.

"Je me suis dit que je pourrais en fabriquer. Je peux taper en effet, répéter le geste, mais ce que je produirai ne sera jamais chargé émotionnellement car ce n’est pas ma culture, ni mon histoire. Par contre, avec un tapa ou autour du tapa, je peux apporter ma charge émotionnelle, je me sens plus légitime."

Le tapa est "bien plus qu’une décoration murale", dit le trio. "Il véhicule une histoire matérielle et immatérielle du Pacifique." Porteur d’une forte charge symbolique, il a vêtu les femmes et les hommes, attesté de leur condition sociale, témoigné de leur pouvoir et prestige, servi de monnaie d’échange, voilé et dévoilé leurs corps de la naissance à la mort et porté la trace écrite de leur mémoire et de leur culture.

Hereiti Vairaaroa poursuit : "le tapa n’est pas qu’une étoffe, il y a vraiment toute une histoire derrière, on peut réfléchir sur cette histoire, sur son contexte, sur la couleur, sur le bruit si particulier quand on tape pour fabriquer le tapa".

Les trois femmes appellent les artistes à se manifester dès aujourd’hui, à les contacter pour présenter une réflexion autour de l’étoffe sur un support plastique de leur choix. Ils pourront se présenter individuellement ou en groupe, les œuvres collectives sont elles aussi les bienvenues.

Mettre en place un dialogue

Elles espèrent que cette démarche favorisera l’acquisition de connaissances sur le sujet et, pour certains "réveillera la mémoire". Valmigot insiste : "nous ne sommes pas là pour donner des leçons mais bien pour dialoguer entre artistes contemporains".

La question posée est : "Qu’est-ce que j’ai à dire sur le tapa ?" Les œuvres sont amenées à illustrer le thème : "Mona Lisa, tapa tout dit".

Le trio est persuadé de l’existence de talents, de la présence de nombreux artistes sur le territoire capables de répondre à l’appel.

Valmigot annonce qu’elle a par ailleurs tissé des liens avec des contacts en Nouvelle-Zélande, en Australie, à Pitcairn et en Nouvelle-Calédonie pour que l’événement rayonne dans toute l’Océanie.

Le Wad dans le monde

La Journée mondiale de l’art est une célébration internationale des beaux-arts déclarée par l’Association internationale de l’art afin de promouvoir la sensibilisation à l’activité créatrice dans le monde entier. Elle a lieu tous les ans depuis 1998.

Pratique

Exposition "Mona Lisa, tapa tout dit" du 9 avril au 7 mai à la bibliothèque universitaire de l'Université de la Polynésie française.
Vernissage le 14 avril.


Contacts

Hereiti Vairaaroa
[email protected]
89 71 02 98

Valmigot
valmigot.com
[email protected]
89 53 63 25


Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 13 Février 2020 à 14:03 | Lu 1318 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus