Tahiti Infos

Village Tahitien : silence jusqu'à expiration du délai à Kaitiaki Tagaloa


Village Tahitien : silence jusqu'à expiration du délai à Kaitiaki Tagaloa
PAPEETE, 6 mai 2019 - La date butoir pour la signature du contrat avec le groupement Kaitiaki Tagaloa arrive à échéance lundi à minuit. Le promoteur est retenu pour la construction des quatre hôtels et deux résidences en condominium du projet Village Tahitien.

Contacté lundi, la vice-présidence a déclaré préférer attendre l'échéance des 45 jours pour annoncer officiellement l'issue de cet ultime délai laissé au groupement d'investisseurs néo-zélandais et samoan. Il leur reste à finaliser leur montage financier afin de s'engager contractuellement pour la réalisation des six lots d'hébergement du projet Village Tahitien. 

Cette signature est attendue depuis le 17 août 2018 et la conclusion avec le groupement Kaitiaki Tagaloa d’un protocole d’entente laissant 200 jours, jusqu’au 22 mars dernier, au promoteur pour finaliser son montage financier. A l’issue, un contrat devait être signé entre Tahiti Nui Aménagement et développement (TNAD) et le groupement composé d’investisseurs néo-zélandais et samoan. Mais cela fait déjà plus d'un an que Kaitiaki Tagaloa est dans les tuyaux pour la réalisation des hôtels et des condominiums du Village Tahitien. Le 13 avril 2018 à l’issue d’une procédure de consultation internationale, avait été déclaré lauréat de la consultation internationale lancée par le Pays pour l’aménagement d’un complexe touristique d’envergure en lieu et place du projet Mahana Beach à Punaauia. 

Pour rappel, les six lots attribués à Kaitiaki Tagaloa concernent la réalisation de quatre hôtels de catégorie 3 à 5 étoiles, pour une capacité totale de 1300 chambres, et de deux résidences hôtelières de 600 unités. Le projet Village Tahitien compte au total 16 lots.

Ces six lots pour l'hébergement sont aujourd’hui l’objet d’une grande incertitude, si le groupement néo-zélandais venait à faire défaut. Ils sont le cœur du futur complexe touristique de Punaauia. "En fonction des garanties qui vont nous être présentées dans les 45 jours, nous signerons par lot ces contrats ou nous remettrons en compétitions les lots qui n'auront pas fait l'objet de garantie, avait souligné le vice-président Teva Rohfritsch, le 2 avril dernier peu après l'ultime délai laissé à Kaitiaki Tagaloa. Je ne vous cache pas que l'on a des contacts avec d'autres investisseurs, y compris locaux qui souhaitent aujourd'hui se positionner, mais il y a eu un premier engagement fort avec ces maori, et nous souhaitons leur donner toutes leurs chances." 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 6 Mai 2019 à 15:32 | Lu 2820 fois