Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Valls à Bordeaux: l'alcoolisation des jeunes, problème majeur de santé publique



Valls à Bordeaux: l'alcoolisation des jeunes, problème majeur de santé publique
BORDEAUX, 30 juin 2012 (AFP) - L'alcoolisation des jeunes est devenue un "problème majeur" de santé publique a déclaré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls samedi à Bordeaux, en estimant que le cas de cette ville, où six noyades probablement liées à l'alcool se sont produites en un an, n'était pas isolé.

"Il y a un problème majeur que nous avons évoqué tout à l'heure en préfecture, qui est d'abord un problème de santé publique" : "La consommation massive et rapide d'alcool, de drogues et d'autres substances qui provoquent de véritables shoots", a déclaré Manuel Valls à des journalistes.

"Cette hyper-alcoolisation, qui sévit chez les jeunes notamment, conduit à des problèmes de sécurité et des troubles à l'ordre public", a-t-il dit, en ajoutant qu'elle entraînait surtout des "mises en danger de soi et à tous ces drames que vous avez connus", à Bordeaux.

"Ces excès sont la cause de décès dans toute la France; il y a eu des cas à Nantes, à Lille, Toulouse, Paris et Bordeaux n'est pas un cas isolé", a-t-il encore déclaré.

Le ministre souhaite donc la mise en oeuvre "de prévention, d'information et de sensibilisation de la jeunesse" qui ne doit cependant "pas être stigmatisée".

M. Valls s'est rendu à Bordeaux en pleine Fête du vin, après y avoir été notamment invité par la députée PS de Gironde et ministre aux Personnes âgées Michèle Delaunay, qui a récemment accusé la mairie de ne pas avoir diffusé de messages suffisants de prévention à la veille de ces festivités.

Mme Delaunay s'est félicitée de la venue de M. Valls, qui a notamment permis de "booster la mise en place des dispositifs et d'apporter une attention très importante à l'inquiétude des Bordelais" après la découverte dans la Garonne depuis moins d'un an de six jeunes hommes, vraisemblablement noyés après des soirées arrosées.

Ces noyades sont devenues un sujet de polémique entre la majorité et l'opposition (PS) municipales, cette dernière accusant Alain Juppé, le maire UMP, de ne pas pas prendre de mesures efficaces.

M. Valls a cependant estimé qu'il ne faut pas "dresser des procès d'intention pour rechercher un coupable (...) car il s'agit d'une responsabilité collective".

Le ministre, qui s'est notamment réuni avec Alain Juppé et le préfet Patrick Stefanini, a souligné la "très grande mobilisation des services de l'Etat" et "l'implication de la ville de Bordeaux".

Il a annoncé avoir "répondu favorablement au maire de Bordeaux (pour) continuer à l'aider dans la mise en place de dispositifs concernant les risques de la Garonne", notamment par le biais de la "pérennisation" pendant tout l'été de la brigade fluviale, mise en place en mai, et renforcée à l'occasion de la Fête du vin.

Les autorités policières souhaitent la présence de deux bateaux sur le fleuve jusqu'à la fin de l'été et d'au moins un bateau au-delà de l'automne, à l'image de ce qui se fait à Lyon, Marseille et Paris, toutes dotées d'une brigade fluviale.

M. Juppé a estimé que la ville "est très traumatisée" par les six noyades, mais a souligné que depuis sa création il y a quatorze ans, la Fête du vin, qui rassemble chaque année jusqu'à 500.000 personnes en bord de Garonne, n'a jamais connu "aucun incident".

"Nous pouvons continuer à faire la fête dans de bonnes conditions, avec bon sens et mesure", a ajouté M. Juppé, en reconnaissant qu'il reste à faire "un gros travail de formation et d'information auprès des jeunes".

Selon Drogue info service, en 2010, le pourcentage de jeunes de 17 ans ayant été ivres au moins trois fois dans l'année (ivresse répétée), stable entre 2005 et 2008, a augmenté (de 25,6% à 27,8%) depuis 2008. La tendance est identique pour les ivresses régulières (dix fois ou plus dans l'année) dont la proportion est passée de 8,6% à 10,5%.

Rédigé par AFP le Samedi 30 Juin 2012 à 05:51 | Lu 434 fois







1.Posté par ben le 30/06/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et dire qu'ils veulent mettre le cannabis en vente libre... ca plus alcool en meme temps direct service psy...

2.Posté par sandra le 30/06/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant qu'on laissera les écrans de TV et d'ordinateur éduquer les enfants, on le payera! Quelle éducation ont eu ces jeunes qui n'ont pas la force de caractère de dire stop je ne bois plus? Ils cherchent à fuir quoi?
Ici c'est le meme problème de manque d'éducation, la TV et les jeux vidéo ne sont pas des parents de substitution.

3.Posté par Lux le 30/06/2012 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il se peut que l'alcool ne soit pas seul directement en cause dans tous ces "accidents".
Un des jeunes retrouvé noyé n'avait plus sur lui sa carte bancaire et des retraits anormaux avaient été faits cette même nuit. Des prédateurs rôdent dans et autour des boîtes de nuit.
Certains jeunes auraient témoigné avoir été dupés par des gens qui se faisaient passer pour de faux amis faisant mine de vouloir les raccompagner chez eux et qui parfois même auraient pu rajouter une autre substance dans leur verre les rendant ainsi plus vulnérables. Puis ils se faisaient donner le numéro de leur carte ou autre.
Donc l'alcool a toujours été en cause à l'origine mais il n'est peut-être pas seul à provoquer toutes ces noyades.
L'alcool est un danger par lui-même augmentant certainement la fréquence des accidents mais aussi il transforme les jeunes alcoolisés en proies faciles pour les voleurs et les pervers.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies