Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Vague de soutiens à Tepuaraurii Teriitahi



Tahiti, le 18 juin 2020 - Plusieurs élues de l’assemblée ont exprimé du soutien à Tepuaraurii Teriitahi, hier à Tarahoi, après la diffusion mardi sur Facebook d’une vidéo à caractère homophobe visant la présidente du groupe Tapura Huiraatira et candidate à la mairie de Paea, Tepuaraurii Teriitahi.
 
 
Tepuaraurii Teriitahi n’a pas souhaité réagir. Mais les soutiens lui sont venus de tous bords politiques, hier en séance plénière à l’assemblée. Dans une vidéo très partagée mardi sur Facebook, une habitante de Paea se présente comme porte-parole d’une majorité silencieuse de la commune pour dénoncer l’homosexualité de Tepuaraurii Teriitahi et le caractère inapproprié de sa candidature pour mener la liste de feu le maire sortant de Paea, Jacquie Graffe : « Ils ne veulent pas que cela soit une gouine qui soit tavana. Les gens ne veulent pas d’un gay, d’un raerae. Quel bel exemple est-ce qu’elle va donner ? Ca fait honte. »

Interrogé, Edouard Fritch a botté en touche, tout comme la ministre en charge des solidarités, Isabelle Sachet. Mais Sylvana Puhetini, la première vice-présidente de l’assemblée s’est dite « surprise par la méchanceté » de cette vidéo Facebook devenue virale mercredi, et « outrée en tant que femme ». Le trait est d’autant plus rude, pour l’élue indépendantiste Valentina Cross, qu’il vient d’une personne proche de la liste Otahiraa no te hau e te ruperupe no te ‘oire no Paea que conduit Tepuaraurii Teriitahi aux élections municipales. « En politique on doit être habitué à être attaqué violemment ; mais ce genre d’attaques est le plus bas qui soit : il touche à sa personne et non à sa fonction politique. C’est grave (…) et très laid. Soyons respectueux les uns des autres ».

Un peu plus tôt, Lana Tetuanui s’était « insurgée publiquement » des propos homophobes tenus contre Tepuaraurii Teriitahi. « Qui sommes-nous pour porter des jugements de ce genre ? » a-t-elle questionné. Avec une telle publication internet, « la ligne rouge est franchie » pour la sénatrice du parti de la majorité. De son côté, la députée Nicole Sanquer trouve les propos de cette internaute de Paea « pas acceptables » et estime que la société polynésienne «a encore beaucoup de travail à faire » pour parvenir à « plus d’ouverture d’esprit ».

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 19 Juin 2020 à 19:24 | Lu 2542 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Juillet 2020 - 21:30 Philip Schyle dénonce une "tricherie"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus