Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Va'a V6 - Tetiaroa Royal Race : Une victoire royale pour Shell Va'a


Shell Va'a a remporté samedi la deuxième étape de la Tetiaroa Royal Race après un effort de plus de quatre heures dans une mer démontée et un fort vent latéral. Après sa victoire flamboyante lors du dernier Fa'ati Moorea, Shell Va'a fait donc encore très fort cette saison lors de cette course de deux fois 60 km. Shell Va'a remporte donc le prize money de 1 million xpf. Edt Va'a et Team Opt complètent le podium.


Shell Va'a a pu compter sur son barreur emblématique David Tepava
Shell Va'a a pu compter sur son barreur emblématique David Tepava
La saison de marathon va’a V6 ne comporte pas de championnat mais plusieurs courses importantes sont au programme. Si c’est Team Opt qui avait remporté le premier grand rendez-vous, le marathon Polynésie 1e, Shell Va’a avait ensuite remporté le Fa’ati Moorea, une course réputée très difficile. Edt Va’a a pris l’habitude ces dernières années de monter en puissance progressivement en visant essentiellement la victoire finale à Hawaiki Nui Va’a, qui reste le moment culminant de la saison.
 
Organisée pour la première fois en 2016 dans des conditions météorologiques particulièrement éprouvantes pour les rameurs comme pour l’organisation, l’édition 2018 a rempli toutes ses promesses. Proposée par l’association Tahiti To’a, cette course est portée par la Mairie d’Arue. Son maire Philipe Schyle était de la partie et Léo Marais, adjoint au maire, était aux commandes de l’organisation, épaulé par Patrick Taaroa et Tamatoa Perez.
 
L’éco-résort de luxe le Brando, de Richard Bailey, est également un partenaire important de cette course qui devrait devenir une étape incontournable du calendrier fédéral. L’édition 2018 aura été une réussite sous divers points de vue. Pour certains, c’était « la plus difficile mais la plus belle. »

Shell Va'a était soutenu par Albert Moux
Shell Va'a était soutenu par Albert Moux
Une belle aventure à Tetiaroa
 
La première étape s’est faite sur une mer d’huile. Le peu de pirogues engagées, seulement une dizaine, rend la course facilement lisible pour le public. Il y a également moins de bateaux suiveurs que lors d’Hawaiki Nui Va’a par exemple, il y a donc moins de « cohue », moins de « vagues de bateaux » autour des pirogues engagées. L’arrivée du cortège de va’a le long du récif de Tetiaroa, véritable merveille de la nature, a été splendide.
 
Lors de la première étape, Shell Va’a a pu creuser un écart considérable d’environ 700 à 800 mètres en milieu de course. Les poursuivants ont pu rattraper une partie de ce retard en fin de course mais Shell Va’a a pu conserver une avance de 2’09 sur Edt Va’a et 2’38 sur le tenant du titre Team Opt.
 
Après un repas commun, une crèpes-party au petit snack « au bout du monde » et une nuit passée à Tetiaroa, les pirogues sont reparties pour le chemin inverse. Une houle sud-ouest de 2m50 est montée pendant la nuit. Masquée par l’île de Tahiti, elle a tout de même rendu le plan d’eau beaucoup plus agité qu’à l’aller, surtout que le vent d’est était plus fort.

Shell Va'a et Edt Va'a ont mené un combat âpre pendant la deuxième étape
Shell Va'a et Edt Va'a ont mené un combat âpre pendant la deuxième étape
Après avoir de nouveau longé le récif de Tetiaroa, cette fois-ci avec des vagues énormes cassant sur le platier, les pirogues ont choisi des caps différents. Avec ses deux minutes d’avance, Shell Va’a devait rester au contact de ses adversaires. Elle a d’abord mené un long combat contre le tenant du titre Team Opt, qui a fini par se faire distancer. Paddling Connection a choisi un cap complètement à droite qui s’est avéré n’être pas si mauvais que ça puisque Paddling a pu obtenir une belle 3e place lors de la deuxième étape.
 
Edt Va’a a lui choisi de remonter contre le vent, vers la gauche. Au bout de trois heures de course, la jonction a été faite entre Edt Va’a et Shell Va’a pour un « combat de titans ». Avec un coup de rame lent et profond, un barreur de talent - David Tepava - et des changements parfaitement maitrisés, Shell Va’a a remporté son second duel, en plein océan. Edt Va’a, qui a repris l’entrainement en groupe il y a peu, n’a rien pu faire. Shell Va’a a ainsi remporté d’une main de maître la deuxième étape de la course. Le rendez-vous d’ores et déjà fixé pour la Tetiaroa Race 2020 ! SB

Taaroa Dubois est un rameur exceptionnel
Taaroa Dubois est un rameur exceptionnel
Parole à Taaroa Dubois (moteur Shell Va’a) :
 
Le bilan de ces deux étapes ?
 
« Le bilan est satisfaisant. Hier a été important puisqu’on avait pu finir avec deux minutes d’avance. Cela nous a permis aujourd’hui de ne pas trop se cramer dès le départ, de jauger nos adversaires et d’économiser nos forces pour bien finir à l’arrivée. On est contents de notre place. Il y a eu beaucoup de marquage aujourd’hui. Il fallait rester à côté de nos adversaires. Il fallait gagner aujourd’hui, même avec cinq, dix ou cent mètres d’avance mais il fallait gagner. »
 
On vous a sentis détendus dans votre coup de rame ?
 
« C’est un coup de rame que David Tepava a mis en place, la base, le fameux « huti paari », cela a marché. Quand on est revenus sur Edt Va’a, ils étaient sur deux-trois coups de rame alors qu’on était à un. Merci à lui ainsi qu’aux boyz. On a bien travaillé aujourd’hui. Il fallait baisser le tempo pour bien finir à l’arrivée. On a vu sur la fin qu’Edt Va’a eu un peu de mal. Félicitations quand même à eux. »
 
Quelques mots sur la Tetiaroa Royal Race ?
 
« Normalement, dans une course, il y a une remontée et après il y a la descente avec du surf. Là, il y a que du vent de côté. A l’aller, il y avait un petit surf mais de côté. Au retour, cela a été pire, cela a été que du vent de côté, cela a été une course assez « hot ».
 
Les changements ont été efficaces ?
 
« Il fallait être rapides sur les changements. On était sur trois-quatre secondes, à trois secondes c’est encore mieux. A cinq secondes, à la longue, cela fait perdre du temps. Cette course a été épuisante. On ne change que trois rameurs à chaque fois, donc cela fait long quand même à chaque fois sur la pirogue, ce n’est pas comme les changements à six rameurs. Cela n’a pas été facile mais c’est un bon entrainement pour nous. Dans deux semaines, on part pour la Moloka’i Hoe à Hawai’i. »
 
Edt Va’a a démarré son entrainement il y a peu ?
 
« Nous on a gardé notre rythme d’entrainement. C’est le « tahoe », le respect et la discipline que David Tepava a mis en place qui a fait la différence. Ça marche. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Je tiens à remercier les copains, on a bien travaillé. Merci à David Tepava notre barreur qui est aussi notre coach. Il nous a donné les bonnes bases qu’il fallait pour gagner. Merci au staff, merci à Albert Moux notre patron et merci à nos familles ainsi qu’à tous ceux qui nous soutiennent. » Propos recueillis par SB
 
 

Les pirogues ont longé l'éco-resort de luxe le Brando
Les pirogues ont longé l'éco-resort de luxe le Brando

Va'a V6 - Tetiaroa Royal Race : Une victoire royale pour Shell Va'a

Va'a V6 - Tetiaroa Royal Race : Une victoire royale pour Shell Va'a

Rédigé par SB le Dimanche 16 Septembre 2018 à 14:38 | Lu 2256 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti