Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Une vingtaine de jeunes en difficulté à Fare Hape



Papenoo, le 26/10/2015 - Une vingtaine de jeunes en situation de décrochage scolaire étaient à Fare hape, dans la vallée de la Papenoo,
la semaine dernière, pour une retraite. Pris en charge par la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire, ces élèves ont réappris, durant trois jours, les bases de la vie et le travail en groupe.


Le ministère de l’Education a créé en août dernier, la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), regroupant une soixantaine d’élèves. Cette mission a créé deux dispositifs : Le Module d’accueil et d’accompagnement et le Dispositif seconde chance.

La semaine dernière, une vingtaine de jeunes, en décrochage scolaire, ont été sélectionnés pour participer au Module d'accueil et d'accompagnement. "Cette sortie a deux objectifs. Le premier est de permettre à ces jeunes de mieux se connaître, connaître leurs camarades et se connaître eux-mêmes. Le second objectif est de travailler avec eux sur un projet, pour qu’à la fin de l’année ils puissent s’orienter vers une formation", précise Anne-Valérie Faara, coordinatrice de la MLDS.

Durant trois jours, ils ont participé à plusieurs activités pédagogiques, à Fare Hape, à Papenoo. Avec, au programme, des randonnées, des visites sur des marae ou encore la confection d'objets artisanaux. Chacun a pu démontrer ses talents et ses faiblesses. "Certains sont très sensibles, d’autres ont besoin de plus d’encadrement de la part de l’adulte, d’autres encore ont besoin d’encouragements" nous indique Riorita Tevenino, professeur spécialisée et référente du Module d’accueil et d’accompagnement.

Au terme de ces trois jours de retraite, le bilan est très positif. "Ils savent désormais que lorsqu’il y a un accrochage avec un autre élève, il faut discuter pour régler les différents", confie Anne-Valérie Faara. En effet, la majorité de ces élèves sont issus de milieux difficiles, avec parfois des familles déstructurées.

Au-delà du volet cohésion du groupe et connaissance de soi, cette sortie devait aussi permettre aux élèves de se réapproprier leur culture. Souvent en perte de repères, ces jeunes doivent se reconstruire avant de pouvoir se projeter vers un futur métier et la formation qui les y conduira. La mission est quasiment accomplie à l’issue de la sortie à Fare Hape.

Depuis hier, ce sont les élèves du Module seconde chance qui se retrouvent à Fare Hape. Ces élèves, plus âgés, se destinent à la fin de cette année, à une formation en Bac Pro ou au Service militaire adapté.


Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 26 Octobre 2015 à 16:00 | Lu 937 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 15:20 Le Grand Marché de Noël vendredi et samedi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance