Tahiti Infos

Une troisième tortue braconnée à Moorea


PAPEETE, le 24 février 2015 - L'association Te Mana o te Moana et la Clinique des tortues de Moorea s'alarment d'une recrudescence des cas de braconnages de tortue à Moorea. Avec une tortue verte de 50 kg retrouvée par des jet-ski, flottant en Baie d’Opunohu ce lundi matin, l'hécatombe se poursuit. Cette dernière victime est morte d'un harpon dans la tête.

Depuis jeudi dernier, ce sont donc trois "honu" qui ont été retrouvées mortes et apportées à la clinique, toutes montrant des blessures de chasse. La première était une tortue imbriquée juvénile d’une trentaine de centimètres, dont la chair est toxique. Trouvée jeudi dernier par le maire délégué de Haapiti près d’une plage de Haumi, elle présentait une perforation au niveau de la tête. La seconde a été trouvée vendredi dernier. Il s’agissait d’une tortue verte d’une cinquantaine de centimètres trouvée par un plaisancier flottant dans la zone de Tiahura. Elle présentait une perforation au niveau de la dossière.


La Clinique des tortues est un centre de soins pour tortues marines malades ou blessées, mais elle a également pour rôle de récupérer les tortues trouvées mortes et échouées, et réalise une autopsie des corps.

L'association rappelle que "les tortues marines, menacées et protégées, font toujours l’objet d’un braconnage régulier en Polynésie pour la consommation de la chair. Cette activité est ici d’autant plus incompréhensible que l’un des individus ciblés est toxique à la consommation (tortue imbriquée) et l’autre trop jeune pour contenir des quantités intéressantes de viande." Elle a alerté la Direction de l’environnement, les services de gendarmerie et la mairie de Moorea.

Si vous trouvez une tortue marine ou blessée, vous pouvez contactez la Clinique des tortues de Moorea au 87 715 344, ou aux adresses :
[email protected]
www.temanaotemoana.org

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 24 Février 2015 à 12:05 | Lu 798 fois