Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Une remorque tractée unique au monde à Raiatea



Raiatea, le 6 février 2021 – La cale de halage d'Uturaerae vient de se doter en plus d'un travel –lift et surtout d'une remorque unique au monde qui permet de sortir tout type de catamaran sans en abîmer la structure. 

A la cale de halage d’Uturaerae à Uturoa, il y a une société de carénage de bateaux qui grossit, qui grossit. Dominique Goché est né sur et dans les bateaux. Il en a fait son métier depuis 30 ans et depuis 7 ans environ il se retrouve à la tête de l'entreprise qui gère la sortie des bateaux de l’eau et les réparations. Après toutes ces années à sortir les coques de l’eau avec une vieille remorque tractée par un élévateur et un travel-lift (portique de levage des monocoques) de 25 tonnes, l’heure de l’investissement dans le progrès a sonné.
Son nouveau travel-lift a une capacité double de l’ancien, soit 50 tonnes de levage. Mais ce qui caractérise cet investissement, c'est une remorque unique sur le territoire et, de par les modifications ajoutées par Dominique, unique au monde. Des remorques autotractées il en existe partout dans le monde, mais pendant 2 ans, le patron de la société de carénage a fait travailler le bureau d’études d'une réputée société de construction italienne sur des ajouts qui permettent de sortir tous les types de catamarans.
Dominique Goché explique : « une remorque autotractée de ce modèle soulève les multicoques par le dessous du navire, entre les deux coques. Seulement certains types de voiliers, de par leur conception, ne peuvent être soulevés par ce soubassement, sous peine d’endommagement. D’où l’idée d’adjoindre sur les montants de la remorque des vérins carrés qui peuvent s’adapter à la largeur des deux coques pour le prendre sous les flotteurs. Et c’est donc une première mondiale. En plus de la facilité de manutention, et du gain de temps pour sortir les bateaux, l’intérêt de cette machine est le gain de place sur la cale de halage, cet engin va me faire gagner environ 30% sur les 6500 M² du site. Et de la place on en a grandement besoin. Ce qui fait partie du plan de rentabilité ».

​Un investissement de 100 millions Fcfp


Fini donc la vieille remorque rouillée que l’on glisse sous le bateau. Là il suffit de prendre la radiocommande wi-fi et de la glisser sous la coque et le tour est joué. A la limite, la distance de pilotage portant jusqu'à 300m, Dominique pourrait sortir les bateaux depuis son bureau…
En tout cas, investir 100 millions en cette période économiquement difficile est risqué. Mais le projet a été lancé bien avant la crise sanitaire. Heureusement les aides ont permis de diminuer le coût de l’investissement de moitié. Deux techniciens italiens sont venus superviser le montage des deux engins. Le montage du travel-lift d’une capacité de levage de 50 tonnes, par le biais de l’unique société d’acconage de l’île, n’a pas été une partie de plaisir. Lever 18 tonnes en 3 parties à plusieurs mètres de haut nécessite de l’adresse, du savoir-faire et du sang froid. Après des heures de labeur, l’engin était enfin monté sans aucun souci.

Rédigé par JPM le Samedi 6 Février 2021 à 16:26 | Lu 3797 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:47 Plus loin, plus haut avec le show Freya

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:11 Thomas Moutame à la tête de la CAPL

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus