Tahiti Infos

Une prime à la casse corrigée et améliorée pour mieux soutenir l’économie du Pays

La "prime à la casse" est une mesure incitative permettant aux automobilistes, détenteurs d'un véhicule de plus de huit ans, de bénéficier du soutien financier du pays et d'un rabais du concessionnaire de leur choix qui peut atteindre 400 000 F CFP.


Une prime à la casse corrigée et améliorée pour mieux soutenir l’économie du Pays
Après avoir débattu longuement avec les représentants de l’Assemblée, le ministre de la reconversion économique, Teva Rohfritsch, se félicite de l'adoption à l'unanimité du projet de délibération destiné à prolonger le dispositif instaurant une aide au soutien économique pour la préservation de l'emploi dans le secteur automobile, autrement appelée « prime à la casse »

Outre la prolongation de cette "prime à la casse" les élus ont voté des améliorations visant à assouplir et élargir les critères permettant de bénéficier de cette aide, l’objectif général étant de soutenir l’activité économique du Pays.

Désormais le bénéfice de cette aide est ouvert aux Très Petites entreprises (TPE) et Petites et Moyennes Entreprises (PME) de moins de 10 salariés, ce qui n’était pas le cas initialement.
En ce sens, les patentés propriétaires ou co-propriétaires d’un véhicule automobile âgé de huit ans et plus pourront s’ils le souhaitent acquérir (ou louer avec option d’achat) un véhicule automobile neuf dans le cadre de leur activité professionnelle.

Le ministre a également prévu d’ouvrir ce dispositif aux associations, propriétaires d’un véhicule de plus de huit ans qui, depuis l’interdiction de transporter des passagers à l’arrière de leur pick-up, connaissaient quelques difficultés.

Par ailleurs, ce nouveau texte prévoit la possibilité pour une personne possédant deux véhicules anciens à son nom de pouvoir bénéficier de deux primes au retrait si elle remplace ses deux véhicules anciens par deux véhicules neufs moins polluants.

Si au travers de ces mesures, le gouvernement entend veiller à la sauvegarde des nombreux emplois du secteur automobile, il entend surtout soutenir activement l'essor économique du Pays en permettant aux nombreux professionnels, qui œuvrent dans les secteurs de l'agriculture, de la pêche, de l'artisanat, et celui des services, de pouvoir se doter d'un véhicule adapté à leur activité.

Rédigé par afp le Lundi 3 Mai 2010 à 15:51 | Lu 739 fois