Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Une enquête en cours sur les conditions du rachat de Tahiti Phone



Alors que le rachat de Tahiti Phone par Tikiphone, filiale à 100% de l'OPT est évoqué depuis 2010 mais repoussé régulièrement, en 2013, l'opération est menée tambour battant et bouclée en 15 jours, directement par le conseil d'administration de l'OPT. La filiale Tikiphone avait pourtant émis des réserves mais elles ont été passées sous silence au CA de l'OPT.
Alors que le rachat de Tahiti Phone par Tikiphone, filiale à 100% de l'OPT est évoqué depuis 2010 mais repoussé régulièrement, en 2013, l'opération est menée tambour battant et bouclée en 15 jours, directement par le conseil d'administration de l'OPT. La filiale Tikiphone avait pourtant émis des réserves mais elles ont été passées sous silence au CA de l'OPT.
PAPEETE, le 8 octobre 2015. Depuis juillet 2014 et à la suite d'un signalement du commissaire aux comptes de la société Tikiphone, (filiale à 100% de l'OPT) la brigade financière de la DSP enquête sur le rachat de Tahiti Phone. Le dernier rapport de la Chambre territoriale des comptes sur l'OPT pointe aussi une acquisition faite à un prix dix fois supérieur à la valeur réelle de la société.

Forcément, le rachat de Tahiti Phone en mars 2013 pour un prix de 380 millions de Fcfp alors que le prix réel de la société est évalué à 35 millions de Fcfp quelques mois plus tard ne pouvait pas passer inaperçu. Ce jeudi matin, Radio 1 révélait ainsi qu'une enquête préliminaire avait été confiée depuis la fin du mois de juillet 2014 à la brigade financière de la DSP. "C'est le commissaire aux comptes de la société Tikiphone qui avait signalé des opérations qui paraissaient irrégulières dans le cadre de ce rachat de Tahiti Phone par Tikiphone. Le délit visé est l'abus de biens sociaux" précise le Parquet de Papeete. L'enquête préliminaire est toujours en cours et jusqu'ici rien n'a filtré sur ce que peuvent avoir trouvé les policiers de la brigade financière. Difficulté de l'enquête, avec le décès en janvier dernier de l'ancien président du conseil d'administration de l'OPT de l'époque, Christopher Paiman certaines réponses ne pourront peut-être pas êtres apportées définitivement.

En tout cas, en lisant le chapitre consacré à ce rachat du rapport de la Chambre territoriale des comptes publié lundi.tahiti-infos.com/La-CTC-constate-l-enlisement-du-mammouth-OPT-dans-son-dernier-rapport-d-observations_a138202, on comprend mieux ce qui cloche. Certes le rachat par Tikphone de l'enseigne commerciale Tahiti Phone de la société Import Discount "s’inscrit dans le contexte de l’ouverture du marché à la concurrence. La société Import Discount disposait en effet du principal réseau de distribution existant sur le territoire dans le domaine de la téléphonie mobile, hors celui de Tikiphone lui-même". Mais l'acquisition pour 380 millions de Fcfp apparaît entachée de nombreuses erreurs de gestion que la CTC qualifie de "négligences conséquentes".

La prise de décision de l’acte d’achat "s’est effectuée dans des conditions particulièrement contestables". La CTC fait ainsi état d'une "présentation biaisée au conseil d’administration de l’OPT" le 28 février 2013 au cours duquel l'avis "donné avec réserves par le conseil de surveillance de Tikiphone n’a notamment pas été mentionné". La signature de l'achat intervient le 13 mars 2013, quinze jours seulement après le conseil d'administration de l'OPT, un acte qui s'avère "précipité". Or, les comptes 2012 de la société Import Discount (propriétaire de l'enseigne commerciale Tahiti Phone) ne sont remis qu’au moment de la signature de l’acte de cession des parts ! "Ils laissent apparaître un résultat comptable nettement inférieur à celui des exercices précédents, sur lesquels était basée l’estimation du prix de vente" commente la CTC. A peine un mois après l'achat, le nouveau gérant découvre les difficultés de trésorerie de Tahiti Phone et en novembre 2013 la valeur réelle de la société est évaluée à 35 millions de Fcfp.

Des réserves qui n'ont pas été suivies d'effets

Le conseil de surveillance de Tikiphone avait, lors de sa séance du 18 février 2013, émis des réserves portant à la fois sur le prix d’achat de Tahiti Phone, jugé excessif, et les conditions de cet achat. Il préconisait de conditionner la vente à l’examen des comptes 2012 signale le rapport de la Chambre territoriale des comptes dans ses annexes. Pourtant le président de l'OPT de l'époque, Christopher Paiman était également le président du conseil de surveillance de Tikiphone mais "aucune des réserves n’a été mentionnée et l’avis du conseil de surveillance n’a pas été communiqué. Les administrateurs de l'OPT ne disposaient pas non plus du procès-verbal de la séance du 18 février de Tikiphone. Seul l’aval de la présidence de Tikiphone pour le prix de 380 millions de Fcfp a été mis en avant". Pour la CTC, la présentation des estimations comptables du prix a été faussée, faisant apparaître comme acceptable le prix proposé par le vendeur.

Les comptes 2012 de la société Import Discount qui possède l'enseignement Tahiti Phone ne sont remis qu’au moment de la signature de l’acte de cession des parts, ne laissant ainsi aucune place à un véritable examen. Or l'excédent 2012 de cette société est alors de 339 000 Fcfp seulement, bien loin des 40 millions de Fcfp de 2010 et 2011. "Les signataires ont pourtant reconnu dans l’acte d’achat avoir une parfaite connaissance de l’ensemble des documents remis préalablement à l’acquisition". Huit mois plus tard une étude d'un cabinet d'expertise comptable évalue Tahiti Phone à 35 millions de Fcfp.

Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 8 Octobre 2015 à 16:56 | Lu 3320 fois







1.Posté par Mathius le 08/10/2015 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Devinette, cette magouille a été possible sous quelle présidence du Pays? J'espère que l'enquête prendra en considération les conflits d'intérêts de certains avocats de l'opt.
Chassez le naturel il reviens au galop.

2.Posté par Hirinake le 08/10/2015 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont mal barres a mon avis avec le retour du commissaire Banner aux manettes de la DSP, j'aimerais pas etre a leur place, ils n'ont plus qu'a assumer sauf Christopher Paiman qui n'est plus de ce bas monde et ma foi paix a son ame.

3.Posté par LEPETANT le 09/10/2015 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BOF ! Je vois ce genre de magouille depuis 50 ans ! Et ce n'est pas fini, loin de là.

4.Posté par Hiro Morales le 09/10/2015 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pages 5 tahiti infos du 9 octobre
L'assemblée vote les lois sur les complémentaires retraites....
Et l'article se pare d'un jargon de spécialiste ou on y comprends pas grands chose, car en faite ce que le journaliste aurait pu dire si il était honnête, ou si il faisait bien son travail, c'est que les gars se font des cadeaux...le cadeau n'est pas pour le peuple qui au final perdra plus de 1,6 milliards...le cadeau c'est pour les grandes entreprises du fenua, les patrons et autres investisseurs...Quand un petit nunaa doit quelquechose a la cps ou a la collectivité, y'a pas de cadeau...mais quand c'est pour ceux qui nous exploite alors la, "yess papa cadeau"....
De plus, noté bien que cette article n'existe pas sur le site internet, pour que peut-être on ne le commente pas...on verra si mon com passe....
Comprend qui pourra

5.Posté par TuladiBouffi le 09/10/2015 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien vu @Lepetant, la police est sous les ordres du parquet et le parquet sous celui du garde des sceaux et le garde des sceaux de celui de l'Elysée, on appelle ça la chaîne de commandement. Ne pas confondre autonomie et indépendance. Tout est sous contrôle. Dormez braves gens !!!

6.Posté par Moana le 09/10/2015 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WOW, je veux bien racheter à 35 MF une société qui fait 1 milliards de chiffre d'affaires et 40 millions de bénéfices par an.

J'emprunte avec ma grand mère qui a un peu d'économie de sa petite retraite et le tour est joué. Je deviens propriétaire d'une société de plus de 10 boutiques et de dizaines de salariés lol.

7.Posté par teiva le 10/10/2015 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toujours des magouilles entre copain et des dessous de table , alors que le peuple monte en violence et cherche du travail , faudra pas s'etonner si un jour ça péte

8.Posté par zozo le 10/10/2015 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après les annuaires ,la caves à vin, maintenant le rachat de tikiphone !!! L'OPT ressemble de plus en plus à une entreprise mafieuse ! Mm BOLIET a raison il faut privatiser et enlever les sucettes de nos politiques. TUIHANI au conseil d'administration de plus de 20 entreprise ! Bonjour les jetons de présence et avantage divers! bon il a plus sa carte noire ATN c'est déjà ça !comme d'habitude il a fallu que la CTC s'en mêle pour que le parquet sorte du bois !!! Et l'affaire de la vaisselle elle sort quand du lave vaisselle ????

9.Posté par Mathius le 10/10/2015 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zozo, et c'est pas fini , tu as aussi le terrain de l'avenue du Prince Hinoi ou son rachat par l'opt ressemble étrangement au scandale de l'affaire Hadadd. Affaire à suivre 😜

10.Posté par emere cunning le 10/10/2015 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo,
Charité bien ordonnée commence par soi même. Quand la CDC, dame Bolliet et leurs magistrats s'occuperont de leurs politiques (qui bradent en toute impunité le patrimoine des français à leurs potes), ministres et préfets (qui piochent dans les Fonds de réserve de la Police pour m'en tenir à la dernière actualité qui t'échappe comme de bien entendu), alors leurs rapports retrouveront peut-être quelque couleurs aux yeux des polynésiens.

11.Posté par Mathius le 11/10/2015 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@emere des quels polynésiens tu parles? Des néo colons polynésiens qui ont vendu leur pays pour avoir le pouvoir d'un pays qui est une illusion économique ? Par exemple Flosse et sa bande dont tu fais parti.
Au fait sont ils vraiment des polynésiens ces marionnettes ?
J'aimerai avoir l'avis de ceux qui élèvent leurs enfants dans la morale ,

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Septembre 2021 - 22:21 Fiches de paie dématérialisées à l'UPF

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus