Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Une Thaïlandaise condamnée à 150 ans de prison, notamment pour lèse-majesté



Le prince Maha Vajiralongkorn a demandé un delai-avant-de-prendre-ses-fonctions PHOTO AFP
Le prince Maha Vajiralongkorn a demandé un delai-avant-de-prendre-ses-fonctions PHOTO AFP
Bangkok, Thaïlande, le vendredi 18 novembre 2016 - Une Thaïlandaise a été condamnée à une peine de 150 ans de prison vendredi, notamment pour lèse-majesté, dans une atmosphère de grande tension dans le royaume un mois après la mort du roi.

Kramonthas Thanathornkositcheera, 62 ans, "a été condamnée à 150 ans de prison", a annoncé le Parquet de Bangkok. Mais elle a vu sa peine commuée à 50 ans, la peine maximale en Thaïlande.

Elle a été reconnue coupable d'avoir prétendu avoir des liens avec la famille royale dans le but d'extorquer l'équivalent de 135.000 euros à des imprimeurs entre 2010 et 2014.

Elle avait assuré à ses victimes que, "s'ils faisaient des dons pour la famille royale", cela leur vaudrait des faveurs en retour, a assuré le représentant du Parquet à l'audience.

Pour asseoir sa crédibilité auprès de ses victimes, elle avait mis au point de faux documents de l'administration royale et prétendait que des représentants du palais avaient assisté à son anniversaire.

La famille royale pèse fortement sur l'économie thaïlandaise en contrôlant notamment de grandes entreprises. Elle est protégée par une loi de lèse-majesté, l'une des plus sévères au monde, appliquée avec zèle depuis un coup d'Etat militaire réalisé en 2014 au nom de la protection de la monarchie.

La monarchie thaïlandaise est dans une phase de transition, dans l'attente de la montée sur le trône du prince Maha Vajiralongkorn, qui a demandé un délai avant de prendre ses fonctions.

La loi de lèse-majesté est largement utilisée pour faire taire les opposants au régime, notamment sur internet.

Elle a également été utilisée en 2014 et 2015 dans un série de condamnations de proches du prince, vue comme un "nettoyage" de son entourage avant son accession au trône.

De nombreux membres de la famille de son ex-femme, tombée en disgrâce fin 2014, purgent ainsi de lourdes peines de prison pour lèse-majesté. Il leur est reproché d'avoir abusé de leur position pour s'enrichir.

A la même époque, un influent astrologue thaïlandais a été lui aussi accusé d'avoir mis en avant ses liens avec le prince pour s'enrichir. Il est mort en détention militaire dans des circonstances troubles.

Rédigé par Amelie David le Vendredi 18 Novembre 2016 à 17:55 | Lu 833 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus