Tahiti Infos

Un site internet pour consommer local


Coralie Sienne a décidé de se lancer dans l'entrepreneuriat il y a  deux ans.
Coralie Sienne a décidé de se lancer dans l'entrepreneuriat il y a deux ans.
PAPEETE, le 27 février 2017. Coralie Sienne a lancé la semaine dernière le site monpanier-ecolocal.com pour que les producteurs locaux puissent vendre leurs fruits, légumes, poissons...

Coralie Sienne, 24 ans, a lancé jeudi dernier avec son tane le site internet www.monpanier-ecolocal.com. Son objectif est de "permettre aux producteurs locaux de vendre leurs récoltes en ligne et ainsi aux foyers polynésiens d’acheter et consommer des fruits et légumes, des produits de la pêche, des produits transformés et herbes aromatiques 100% locaux".

Les producteurs peuvent vendre leurs produits à condition de souscrire un abonnement. Soit ils s'occupent de la mise en ligne soit Coralie le fait pour eux contre financement,.

Il y a deux ans, la jeune femme a décidé de se lancer dans l'entrepreneuriat alors qu'elle était en première année de master management à l'université de Polynésie française. Ce sont ses deux grands-pères qui lui ont donné envie de se lancer et d'avoir sa propre boite. L'un était mécanicien et l'autre tenait un magasin à Fariipiti. "Quand j'étais en stage, j'arrivais à réaliser rapidement les tâches que j'avais et je ne pensais qu'à une chose : créer mon entreprise", se souvient-elle. Après plusieurs mois de réflexion, Coralie a eu l'idée du site internet alors qu'elle était dans un magasin. "Je voulais avoir un panier diversifié avec des produits sains et locaux", souligne-t-elle.


L'association Manuia te fenua a implanté à Tahiti Il y a un an le concept de La Ruche qui dit oui : mettre en place un site internet pour mettre en contact producteurs locaux et consommateurs. Là, les clients doivent récupérer leurs courses aux jardins de Paofai. Coralie propose soit aux producteurs de livrer, soit aux clients de récupérer directement ou soit Coralie fait la livraison.
En plus de la vente, le site propose un onglet troc. "Cela permettra à des particuliers d'échanger le surplus de leur jardin", explique Coralie. "Par exemple, vous pourrez échanger un régime de bananes contre une pastèque et cinq melons."

Facebook : Ecolocal

Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 27 Février 2017 à 11:25 | Lu 19374 fois