Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un petit avion s’écrase en pleine banlieue résidentielle de Sydney


SYDNEY, 15 juin 2010 (Flash d'Océanie) – Un petit avion Piper s’est écrasé mardi matin aux alentours de huit heures (locales, GMT+10) en pleine banlieue résidentielle de Sydney, au Sud-ouest de la ville, faisant deux morts, dont le pilote.


Un petit avion s’écrase en pleine banlieue résidentielle de Sydney
L’autre victime est une infirmière qui se trouvait à bord au moment du crash, tout près d’une école primaire à Canley Vale, rapporte la presse locale.
L’avion aurait très rapidement pris feu en entrant en contact avec un poteau électrique avant de toucher le sol, selon les premiers témoignages recueillis par les services d’urgence.
Une demi-douzaine de personnes, qui se trouvaient sur la chaussée au moment de l’impact, ont dû être évacués et soignés à l’hôpital le plus proche, pour des blessures sans gravité.
Peu avant l’impact, le pilote de ce Piper Mojave, Andrew Wilson, 28 ans, avait lancé » un message de détresse alors que ce petit appareil effectuait une évacuation sanitaire en direction de Brisbane.
Il faisait alors mention de difficultés à maintenir son altitude, selon ses conversations enregistrées par les contrôleurs aériens les plus proches.
Il évoquait alors la nécessité de se poser en urgence, même sur une route, en raison de problèmes de moteurs sur ce Piper appartenant à la société Wingaway Air, spécialisée dans le charter médical.

Loi des séries ?

Fin mai 2010, un autre petit avion, un Piper Chieftain exploité par la compagnie néo-zélandaise Chatham Pacific effectuait un atterrissage d’urgence sur la piste de l’aéroport International de Fua'amotu (le plus proche -à une vingtaine de kilomètres- de la capitale de Tonga, Nuku'alofa).
Cet appareil de huit places n’aurait pas pu verrouiller son train d’atterrissage sous le nez de l’avion, forçant le pilote et le copilote à atterrir sur le ventre de l’appareil.
Ils ont réussi la manœuvre sans qu’aucun des passagers ne soit blessé.
Chatham Pacific, qui dessert des lignes intérieures entre la Nouvelle-Zélande et ses îles Chatham depuis plus de vingt cinq ans, a démarré une desserte intérieure entre les îles de Tonga en avril 2008.

Atterrissages sur le ventre : à la mode ?

Le 26 avril 2010, non loin de là, un petit avion médicalisé Beechcraft Super King Air basé en Nouvelle-Calédonie et appartenant à la compagnie privée Air Alizé (spécialisée dans les évacuations médicales) effectuait lui aussi un atterrissage tout aussi mouvementé sur la piste de l’aéroport international de Nadi (Fidji) où il devait effectuer une escale technique, en route pour Wallis et Futuna.
Ce bimoteur turbo-hélices aurait manqué son atterrissage, aux alentours de deux heures du matin (locales, GMT+12) et aurait ensuite glissé sur plusieurs dizaines de mètres, sur le ventre, avant de quitter la piste pour s’immobiliser sur l’herbe de bordure.
Selon les témoignages ultérieurs des pilotes, l’appareil aurait aussi rencontré des difficultés au niveau du train avant d’atterrissage et de son système de verrouillage, résultant, au toucher, en une dérobade des roues.
Il n’y avait eu aucun blessé parmi les quatre occupants, dont deux pilotes et deux médecins.

Rédigé par Flash d'Océanie - pad le Lundi 14 Juin 2010 à 22:22 | Lu 464 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus