Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un manga interactif pour dire non à la première cigarette



Un manga interactif pour dire non à la première cigarette
PARIS, 10 novembre 2010 (AFP) - L'action démarre dans une rue de Tokyo en 2040, mais Hiro, Ren et Koichi ne sont pas des héros de manga ordinaires : ils sont partie prenante d'une campagne nationale sur internet pour inciter les jeunes à résister à la première cigarette.

"Attraction", l'animation qui sera mise en ligne (www.attraction-lemanga.fr) mardi prochain, cible les jeunes de 14 à 20 ans, selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

Mais elle pourrait aussi séduire un public plus jeune, d'autant que la bande annonce, qui ne parle pas de tabac, sera diffusée du 24 novembre au 28 décembre au cinéma, avant le film "Harry Potter et les reliques de la mort".

L'enjeu est de retarder l'âge de la première cigarette, celle que l'on fume pour transgresser un interdit ou s'intégrer dans un groupe.

C'est "un élément clé de la lutte contre le tabagisme", a indiqué mercredi à la presse François Beck (Inpes), car la précocité de l'expérimentation est un facteur important d'entrée dans la dépendance.

Or, si la consommation de tabac a baissé en France parmi les jeunes depuis la fin des années 90, "un tabagisme dur (plus de 10 cigarettes par jour) subsiste parmi les collégiens et lycéens", a souligné la directrice générale de l'Inpes, Thanh Le Luong.

Près de 30% des jeunes de 17 ans fument quotidiennement, selon les dernières données disponibles (2008). Indice inquiétant, la consommation régulière de tabac est repartie à la hausse en 2010 chez les jeunes Parisiens, "souvent précurseurs par rapport au reste de la population", a noté François Beck.

L'Inpes a choisi de tabler sur l'engouement des jeunes Français pour le manga japonais et a fait appel à Koji Morimoto (Studio 4C) pour réaliser une animation interactive - à vos webcam! - d'une dizaine de minutes. Lui-même "gros fumeur", Morimoto a été co-directeur de l'animation du film Akira.

La France est l'un des plus gros consommateurs de manga après le Japon.

D'autre part, le manga met traditionnellement en scène des héros qui portent des valeurs positives et évoluent dans des univers où bien et mal se confrontent de manière métaphorique.

"Attraction" utilise ces codes pour incarner les stratégies de séduction de l'industrie du tabac et ses promesses d'émancipation, et amener les jeunes à s'interroger sur leur capacité de résistance.

Les stratégies marketing des cigarettiers "s'appuient sur des valeurs qui vont plaire aux jeunes, comme la liberté, le sport et le dépassement de soi, l'appartenance à un groupe, la fête, la musique, le high tech", a expliqué Karine Gallopel-Morvan, chercheuse en marketing social (université de Rennes).

En revanche, les jeunes rejettent tout sentiment de dépendance à un produit. La campagne joue sur cette ambivalence.

"Le risque de cancer du poumon dans 20 ans ne leur parle absolument pas", a souligné Thanh Le Luong.

La création de l'animation "Attraction" a coûté 300.000 euros. Son lancement sera accompagné mardi prochain d'une trentaine de projections vidéo à Paris et dans plusieurs grandes villes (Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Nantes).

Une page de présentation du manga a également été créée sur Facebook et l'Inpes compte rallier des blogueurs appréciés des adolescents ou comptant dans le champ du manga et du divertissement.

Depuis février 2007, il est interdit de fumer dans les établissements scolaires. Et la vente de tabac aux moins de 18 ans est interdite depuis mai dernier.

vm/jca/ct

Rédigé par AFP le Mercredi 10 Novembre 2010 à 04:33 | Lu 784 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies