Tahiti Infos

Un magasin de vêtements où échanger au lieu d’acheter


Tahiti, le 14 décembre 2021 - C’est une boutique d’un nouveau genre qui a ouvert il y a quelques mois quartier du Commerce. Échange Tendance propose aux clients des vêtements à échanger pour faire des économies mais aussi réduire l’impact de l’industrie textile.

L’idée est toute bête et m’est venue parce que j’ai des enfants. J’ai eu un fils dont j’ai gardé les vêtements. Puis, j’ai eu une fille. Il m’a fallu racheter du linge. C’est alors que je me suis dit qu’il était dommage de ne pas pouvoir échanger les vêtements pour petit garçon contre des vêtements pour petite fille”, raconte Laëtitia Beck. Suite à cela, elle a mis au point son concept store à Papeete, baptisé Échange Tendance.

Elle précise qu’elle n’a pas inventé ce concept, il existe déjà ailleurs, au Canada notamment et en France. Elle l’a décliné sur le territoire, préférant ouvrir une boutique qu’une vitrine en ligne. “Cela permet d’essayer et de mieux voir ce qui est proposé.”

Elle a en magasin près de 2 000 pièces pour les femmes, les hommes, les bébés et enfants. Il y a des robes de soirées, des pulls et manteaux, des bodys pour les tout-petits, etc. L’offre change en fonction du passage des clients, des événements et périodes de l’année. “Par exemple, je n’ai plus rien de chaud, tout a été pris début décembre par ceux qui partaient en voyage.

Des étoiles et des forfaits

Concrètement, les clients apportent les vêtements dont ils veulent se débarrasser. Laëtitia Beck attribue une valeur en étoile à chaque pièce pour que les échanges soient équitables. “Cela me plaît beaucoup qu’il n’y ait pas de valeur en argent.” Les clients disposent ensuite d’un crédit d’étoiles pour prendre ce qui leur plaît. “Pour faire fonctionner la boutique, je ne peux pas me permettre la gratuité d’échange, alors il existe un système de quatre forfaits pour y avoir accès”, précise Laëtitia Beck. Chaque forfait, en fonction de son tarif, permet un certain nombre d'échange.

Le concept a ses avantages. Il y a l’aspect économique, mais aussi durable. En effet, le textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Elle génère beaucoup de déchets, elle est responsable de l’extraction d’une grande quantité de ressources non renouvelables, consomme beaucoup d’eau. Faire le choix de textile seconde main, c’est réduire son empreinte carbone et la production de déchets. Sachant que les vêtements restent en très bon état. Avec une telle boutique, les fashion addict peuvent changer leur garde-robe au rythme qu’elles veulent sans remords. “J’ai des clientes qui viennent toutes les semaines car elles ne veulent pas porter les mêmes robes, jupes ou tops plusieurs fois !”, confie Laëtitia Beck.

Dans la boutique, et toujours dans un souci de durabilité, se trouvent en plus des vêtements seconde main du linge customisé. C’est de l’upcycling : des robes sont transformées en sac, des shorts en jupe, des cravates en pochette. Les pièces ainsi transformées sont toutes originales et uniques.

Contacts

FB : Échange Tendance
Tél. : 87 79 69 62

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 14 Décembre 2021 à 19:59 | Lu 5704 fois