Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un ancien rameur d'une grande équipe de va'a en prison pour harcèlement (Màj)



PAPEETE, le 15 juin 2017 - un ancien rameur de va'a comparaissait hier après-midi pour avoir harcelé son ex petite amie entre le 25 mars et le 30 mai dernier. Le tribunal correctionnel a condamné l'amant insistant à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.


Amoureux transi, le prévenu a eu du mal à se remettre de sa rupture avec son ex-compagne. La fin de sa relation amoureuse a rapidement tourné au cauchemar pour la victime. Alors qu'elle tente de faire comprendre à son compagnon la fin de leur relation, celui-ci refuse de l'admettre. N'arrivant pas à lui faire quitter le domicile, elle se trouve forcée d'appeler les forces de l'ordre. Fin mars, la police doit intervenir pour mettre l'homme à la porte. Ils l'accompagnent à l'intérieur du domicile pour récupérer ses affaires personnelles. La situation va encore se dégrader pour la victime.

L'homme revient squatter sur son palier et dans les parties communes de l'immeuble, il toquait plusieurs fois par jour à sa porte. L'amoureux transi la suit partout où elle va, l'appelle jusqu'à 58 fois en une journée et lui envoie autant de SMS et de message sur Facebook.

À bout de nerf, elle décide de porter plainte le 20 avril. La situation est devenue intenable, elle ne dort plus, perd du poids, est prise de tremblement, la situation est telle qu'elle doit confier sa fille de 13 ans à son ex-conjoint. La victime est à bout et va consulter un psychologue qui lui remet une interruption temporaire de travail de 30 jours.

Le 6 mai, elle dépose une main courante, le 29 mai elle retourne à la DSP pour un complément de plainte, avant d'y retourner le 30 mai.

"Je ne veux qu'une chose, c'est qu'il me laisse tranquille. Je ne veux plus le voir, je ne veux plus entendre parler de lui" déclare la victime. C'est sous contrôle judiciaire, mais libre, que le prévenu comparait devant le tribunal correctionnel de Papeete. Il a interdiction formelle d'entrer en contact avec son ex-conjointe. Il lui envoie quand même des messages et va même jusqu'à tenter de lui parler pendant la pause à l'audience.

L'homme qui était rameur dans une grande équipe de va'a est déjà connu pour des faits similaires. Il compte déjà sept condamnations à son actif, dont quatre pour violences volontaires, violation de domicile et harcèlement moral sur la mère de son fils. L'homme assure avoir compris, avoir changé. Il indique même avoir pour projet de se rendre à Raiatea auprès de ses parents qui ont besoin de lui. Que ce séjour dans les îles lui permettra de changer d'air et de tourner la page.

Le procureur de la République a requis 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt à l'encontre du sportif et l'interdiction d'entrer en contact avec sa victime. Le tribunal a finalement condamné l'amoureux transi à un an de prison ferme avec un an de sursis et mandat de dépôt. L'ancien rameur pourra suivre les performances de ses collègues au mondial de va'a depuis Nuutania.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 15 Juin 2017 à 18:31 | Lu 18843 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 21:41 Vingt lycéens vont s’envoler vers la Chine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance