Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un Etat d'Australie s'excuse pour ses anciennes lois homophobes



Un Etat australien a présenté ses excuses officielles mardi pour des lois historiques "honteuses" qui jetaient les homosexuels en prison, reconnaissant que "l'homophobie sanctionnée par l'Etat" avait ruiné des vies.

Jusqu'en 1981 dans l'Etat de Victoria, des milliers d'homosexuels ont été reconnus coupables, voire condamnés à des peines allant jusqu'à 15 ans de prison pour sodomie ou indécence.

Des militants des droits des gays ont déclaré que dans certains cas, des personnes qui aujourd'hui seraient considérées comme victimes d'abus sexuels étaient au contraire poursuivies.

"A notre connaissance, aucune juridiction du monde n'a présenté d'excuses complètes et officielles pour des lois telles que celles-là", a déclaré le Premier ministre de Victoria Daniel Andrews devant le Parlement de l'Etat, sur lequel flottait le drapeau arc en ciel.

"Alors s'il vous plaît, que ces mots soient inscrits pour toujours dans nos archives. Au nom du Parlement, du gouvernement et du peuple de Victoria, pour les lois que nous avons adoptées et les vies qui nous avons ruinées, les normes que nous avons établies, nous sommes désolés, profondément, humblement désolés".

L'Australie méridionale est le premier Etat à avoir dépénalisé l'homosexualité en 1975 et la Tasmanie le dernier en 1997.

Les défenseurs des droits de l'Homme ont applaudi ces excuses, "un puissant symbole qui aide à réparer le mal causé par ces lois injustes et reconnaît la valeur de la sexualité des personnes gays, lesbiennes et bisexuelles", selon le Centre législatif des droits de l'Homme.

Noel Tovey, figure aborigène de premier plan, reconnu coupable de sodomie voici près de 60 ans alors qu'il avait 17 ans, s'est déclaré soulagé.

"C'est bien de savoir à l'âge de 83 ans que je ne suis plus un criminel aux yeux de la loi et de la société. Ces excuses, elles sont pour les jeunes homosexuels et lesbiennes d'aujourd'hui".

Avec AFP


Rédigé par RB le Mardi 24 Mai 2016 à 06:15 | Lu 612 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus