Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un Américain contraint de faire don des milliers de flacons de gel désinfectant qu'il voulait vendre



Washington, Etats-Unis | AFP | lundi 16/03/2020 - Un Américain ayant acheté 17.700 flacons de gel désinfectant qu'il comptait revendre sur internet a finalement fait don de sa cargaison après que son histoire, publiée dans les médias, a fait scandale et mené la justice à ouvrir une enquête.

Matt Colvin, habitué des ventes sur les sites marchands, avait flairé les bonnes affaires au début de l'épidémie du nouveau coronavirus aux Etats-Unis. Avec son frère Noah, il avait acheté plusieurs milliers de lots de gel désinfectant et de lingettes dans les supermarchés du Tennessee, d'où il est originaire, et du Kentucky voisin.
Il avait revendu une partie de sa cargaison sur Amazon et eBay, avec un gain substantiel à la clé. Mais le géant du commerce en ligne a suspendu son compte, l'avertissant que la spéculation était illégale, et il s'était retrouvé avec la majorité de son stock invendable.
La propagation du Covid-19 a entraîné entre temps une ruée sur les produits désinfectants et de nombreux magasins dans le pays ont connu des ruptures de stock.
Son histoire, racontée samedi par le New York Times, a provoqué la colère des lecteurs, des internautes et des autorités des deux Etats, alors que le virus a infecté plus de 3.700 personnes et fait au moins 68 morts dans le pays.  
"Cela n'a jamais été mon intention de garder des fournitures médicales de première nécessité hors de portée des gens qui en avaient besoin", a-t-il dit au quotidien new-yorkais, soulignant qu'il avait reçu de nombreuses menaces de mort.
Il a fait don dimanche des deux-tiers de son stock afin qu'il soit distribué gratuitement à travers le Tennessee, a rapporté le New York Times.
Après avoir perdu sa licence de vendeur sur Amazon et eBay, il fait aussi face à de possibles poursuites de la part de la justice du Tennessee et du Kentucky.
"Nous ne tolérerons pas la spéculation sur les prix en ces temps de besoins exceptionnels et nous prendrons des décisions fortes pour l'empêcher", a indiqué le procureur général du Tennessee Herbert Slatery dans un communiqué.
Comme d'autres Etats américains, le Tennessee a été placé en "état d'urgence" et interdit la vente à un prix excessif de produits comme la nourriture, l'essence ou le matériel médical.

le Lundi 16 Mars 2020 à 05:13 | Lu 1756 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus