Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Toulouse: les axes du projet médical du Cancéropôle bientôt fixés



Toulouse: les axes du projet médical du Cancéropôle bientôt fixés
TOULOUSE, 15 avril 2011 (AFP) - Les axes thérapeutiques de la clinique du cancer en construction au sein du Cancéropôle de Toulouse vont être fixés dans les prochaines semaines avec le ministère de la Santé, ont annoncé vendredi les responsables du pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé.

"C'est calé à 90%, et je pense que nous pourrons valider dans les prochaines semaines avec le ministère le projet médical, les pathologies qui seront prises en charge par l'Oncopôle (nouveau nom du cancéropôle) et que nous pourrons les communiquer lors des journées portes ouvertes, prévues du 19 au 21 mai", a déclaré Benjamin Gandouet, directeur de l'association Oncopôle, à l'issue de l'assemblée générale annuelle du pôle de compétitivité.

Les promoteurs de l'Oncopôle en attendent un regain d'attractivité pour que de nouvelles équipes de chercheurs rejoignent Toulouse d'ici à 2014, quand l'ensemble du projet sera opérationnel. "Nous en sommes à 50% d'occupation des bâtiments destinés à la recherche", a dit M. Gandouet.

"Je ne suis pas anxieux, on ne manque pas de candidats, je pense que les gens vont venir. Quand le projet sera défini, nous aurons une force de frappe considérable", a renchéri le président du pôle Cancer-Bio-Santé, Pierre Montoriol.

Le projet de Cancéropôle a été lancé en 2004, alors que Philippe Douste-Blazy était maire (UMP) de Toulouse et ministre de la Santé, pour s'implanter sur les ruines de l'ancienne usine AZF dont l'explosion a fait 31 morts et des milliers de blessés le 21 septembre 2001.

Cet ensemble unique en Europe, "du laboratoire de recherche au lit du patient", doit associer établissements et acteurs publics et privés de la cancérologie.

Après les laboratoires, dont une partie est déjà installée, l'opération sera parachevée par une clinique du cancer qui devrait accueillir 300 malades et 1.200 professionnels de santé, dont 400 chercheurs et médecins à la fin 2013.

Au total, 4.000 salariés devraient travailler sur ce site de 220 hectares appartenant à la communauté urbaine du grand Toulouse.

dbe/lal/DS

Rédigé par AFP le Vendredi 15 Avril 2011 à 05:31 | Lu 680 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies