Tahiti Infos

Teriitahi devant, Chailloux en embuscade


Tahiti, le 5 juin 2022 – Malgré la plus faible participation des trois circonscriptions, le combat Teriitahi-Chailloux qui s'annonce pour le second tour des législatives le 18 juin prochain sera des plus passionnants. La candidate Tapura dispose d'un peu plus de 1 000 voix d'avance, mais les reports de voix pourraient peser lourd en faveur du candidat Tavini.
 
Plus qu'ailleurs, la deuxième circonscription a offert son lot de surprises samedi. Tepuaraurii dépassée sur sa commune de Paea, Steeve Chailloux battu sur ses terres à Teva i Uta, Nicole Sanquer sans partage dans son fief à Mahina ou encore Jonathan Tarihaa en tête chez lui à Taiarapu Ouest… Deux candidats sortent tout de même largement du lot et emportent le droit de disputer un second tour le 18 juin prochain : Tepuaraurii Teriitahi avec 8 660 voix (33,2%) et Steeve Chailloux avec 7 506 voix (28,8%).
 
Et même si la candidate du parti majoritaire est sortie en tête ce week-end, elle devra composer avec le risque d'un report de voix au second tour qui ne semble pas jouer en sa faveur. Parmi les faiseurs de roi, ou de reine, on retrouve la présidente du A Here ia Porinetia, Nicole Sanquer, et ses 4 548 voix (17,4%). Pas en capacité de se présenter au second tour –elle ne réalise que 6,8% des suffrages des inscrits– Nicole Sanquer est certes autonomiste, mais elle fait surtout campagne depuis plusieurs mois contre le Tapura. La députée sortante n'a pas annoncé de consignes de vote samedi, mais sa parole comptera pour le second tour. Derrière elle, on retrouve le candidat du Amuitahira'a, Jonathan Tarihaa, avec 3 300 voix (12,65%). Une autre menace pour Tepuaraurii Teriitahi, d'une part en raison de la nouvelle orientation idéologique indépendantiste de Gaston Flosse, d'autre part surtout parce que l'ancien président ne laissera pas passer une aussi belle occasion d'affaiblir le Tapura, s'il peut participer à la défaite d'un de ses candidats aux législatives.
 
Dans cette deuxième circonscription très fournie, les six autres candidats ne dépassent pas les 600 voix… L'ex-élue Tahoera'a Sandra Manutahi Levy-Agami n'a pas réussi son retour en politique (567 voix – 2,17%), comme l'unique candidat Te Nati-Rassemblement National Charles Atger n'a pas réussi à capitaliser sur le bon score de Marine Le Pen à la présidentielle (562 – 2,15%). Paméla Otcénasek du Hau Maohi Tiama (372 – 1,43%) et Tati Salmon de Heiura-Les Verts (355 – 1,36%) n'ont pas beaucoup existé. Et le pro-Dupont-Aignan Eric Zanni (123 – 0,5%) ou le pro-Mélenchon Paul Bontour (86 – 0,3%) se sont peut-être légèrement trompés d'élection.
 


Rédigé par Antoine Samoyeau le Samedi 4 Juin 2022 à 23:31 | Lu 3672 fois