Tahiti Infos
Tahiti Infos

Tere ‘Ori met en avant Hoturoa



PAPEETE, le 11 juillet 2019 - Ce soir, le groupe Tere ‘Ori et son auteur, Mike Teissier, présentent pas moins de 20 tableaux pour raconter l’histoire 
de Hoturoa, fils cadet désireux d’être chef.

Le thème de Tere ‘Ori est Hoturoa, te ‘aepau a Ta’inui (Hoturoa, la sagesse de Ta’inui). Il relate l’histoire d’un personnage réel de Tahiti : Hoturoa. Hoturoa est un ‘aito originaire de Papara. Celui-ci était le cadet de la famille. Or, Hoturoa souhaitait régner, mais ce rôle revenait de droit à son frère aîné. Il décide donc de partir à bord d’une pirogue, en quête d’une "terre couverte de neiges", dans l’espoir d’y fonder sa propre tribu dont il serait le ari’i.

Comme le relate l’auteur Mike Teissier, cette terre enneigée est la Nouvelle-Zélande. Le spectacle revient sur l’histoire de Hoturoa dans l’archipel de la Société, de Tahiti à Raiatea. Il met en scène la vie de celui-ci, du moment où il désire être chef au moment où sa pirogue quitte notre archipel. Le spectacle s’ouvre sur un ‘ōrero, retraçant la généalogie des personnages de l’histoire. Il se poursuit notamment par un pā’ō’ā, moment de l’intronisation du frère aîné, le supposé chef, et plus loin un ‘ōrero, moment de l’intronisation de Hoturoa au marae Taputapuātea de Raiatea.

Il se clôture sur un 'ōte'a, moment auquel la pirogue quitte nos îles pour cette "terre enneigée dont son peuple a entendu parler". Le spectacle met aussi en avant des éléments importants de la culture polynésienne comme le baptême et l’octroi du nom de la pirogue et l’apprentissage de la langue tahitienne par un hīmene rū’au. En tout, l’auteur propose 20 tableaux pour illustrer les moments clés de l’histoire.

Au niveau des couleurs, l’auteur a aussi mis en avant la culture polynésienne en ne choisissant que des couleurs traditionnelles. Ainsi, la couleur dominante est le jaune. Mike explique ce choix par le fait que le jaune est la couleur de Papara et celle de la ceinture de plume de maro tea, donnée au cadet. Le rouge sera aussi très présent : celle-ci est la couleur du ari’i, de la ceinture de maro ‘ura, donnée à l’aîné. Ensuite, le vert sera la couleur pour la tenue végétale. Enfin, le blanc a été choisi pour le dernier costume. Pour donner vie à ce spectacle, 147 danseurs et une trentaine de musiciens se relaieront sur scène.


Thème

Autrefois, vivait dans la chefferie de Vaipu à Papara un guerrier du nom de Hoturoa. Il était le souverain cadet de la famille régnante de l’époque et donc se retrouvait dans l’obligation de se dévouer à la prêtrise.

Face aux difficultés que traverse la population autochtone au même moment - surpopulation, raréfaction des ressources alimentaires et mésententes vis-à-vis du pouvoir en place -, notre homme providentiel projette de construire une grande pirogue double, afin de partir avec une partie de la population s’établir ailleurs.

À partir de là commencent tous les préparatifs, prospection et récolte des provisions nécessaires à la traversée.

Voilà que Hoturoa et les siens arrivent à Taputapuātea, le grand marae de Hava’i, afin d’y exécuter toutes les obligations religieuses et pour le consacrer chef suprême du clan des Ta’inui. Le grand océan s’offrait à eux.





Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti