Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Taputapuatea, Marquises : objectif inscription au patrimoine mondial de l'Unesco



Les avancées du dossier UNESCO ont été présentées par les chefs de projet - M. Tuheiava pour Raiatea et M. Erhel pour les Marquises
Les avancées du dossier UNESCO ont été présentées par les chefs de projet - M. Tuheiava pour Raiatea et M. Erhel pour les Marquises
PAPEETE, jeudi 10 janvier 2013 – Le comité de pilotage polynésien du patrimoine mondial de l’Unesco s’est réuni dans la matinée pour faire le point sur les dossiers des Marquises et de Taputapuatea, à Raiatea, en vue de l’inscription de divers sites sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, l’Organisation des nations unies pour l’Education, la Science et la Culture. La

Cette toute première réunion du comité de pilotage était présidée par Chantal Tahiata, ministre de la Culture, dont le ministère avait, en avril 2011, relancé la procédure d’inscription du marae Taputapuatea et des sites culturels et naturels marquisiens sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Aujourd’hui, le projet "Unesco Taputapuatea" est très avancé et l’heure est à la rédaction du dossier de candidature. Le comité de gestion de Taputapuatea, dont le chef de projet est le sénateur Richard Tuheiava, et l’association Na papa e va’u, sont ainsi chargés de travailler autour de sa rédaction en vue d'un dépôt en 2014.

Le dossier "Unesco Marquises", plus complexe en raison de sa mixité "culture et nature", doit à présent avancer vers la recherche d’un bureau d’étude pour la rédaction du dossier et l’élaboration de plans de gestion.

Il appartient désormais aux 6 comités de gestion des Marquises, avec les parties prenantes (le chef de projet, M. Erhel, l’association Motu Haka) d’élaborer des plans de gestion et de valorisation, comme demandé par l'Unesco, pour les sites qui seront reconnus définitivement.

Ce volet technique difficile à réaliser pourra être mené à son terme avec le soutien financier et technique du Pays et de ses services (service de la culture et du patrimoine, direction de l’environnement, délégation à la recherche). Le représentant de l’Etat a également rappelé le soutien fort de l’Etat pour porter ce projet avec les communes et le Pays.

Rédigé par . le Jeudi 10 Janvier 2013 à 15:53 | Lu 1436 fois

Tags : UNESCO






1.Posté par beaulieu jean pierreb le 11/01/2013 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autant, je suis pour l'intégration de ces sites à l'UNESCO qui par le fait se trouveraient protégés et entretenus; que l'autre démarche de Tuheiava à l'ONU, me laisse perplexe pour un sénateur de la république Française.

2.Posté par kaddour le 11/01/2013 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" avancer vers ... un bureau d'études " (sic)
Tiens ! tiens ! Et ce bureau d'étude va être gratuit ? Qui va payer si ce n'est pas le cas ?
Il est vrai que le pé'ï est riche !!! LOL

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Août 2019 - 23:26 Librairies, l’épilogue d’une époque

Jeudi 22 Août 2019 - 22:07 Les syndicats font monter la pression

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués