Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Tamanui Apatoa no Papara 
chante le raufara



PAPEETE, le 12 juillet 2019 - Le raufara est la feuille du pandanus, mais on l’appelle aussi rauoro… À travers ses différents chants, le groupe Tamanui Apatoa no Papara nous expliquera ce soir la différence entre ces deux appellations.

Inscrit dans la catégorie tārava tuha’a pae, le groupe Tamanui Apatoa no Papara mettra en avant les feuilles de pandanus, dans ses hīmene. En Polynésie, deux termes sont utilisés pour nommer les feuilles de pandanus : le rauoro et le raufara. 
Cette matière première fait vivre plusieurs familles aux Australes et plus particulièrement à Rimatara, l’île d’où sont originaire la plupart des chanteurs de ce pupu hīmene.

Si dans l’archipel de la Société les habitants utilisent le terme 
de Rauoro, à Rimatara, les māmā travaillent avec du raufara. Le rauoro a des épines, alors que les feuilles de raufara sont lisses. Tout dépend de la saison : chaude ou fraiche, 
souligne Emma Papara, chanteuse du groupe.

Les femmes les hommes porteront des tenues à fleur beige 
et marron. Ces couleurs rappellent évidemment les feuilles de pandanus séchées, très utilisées par les artisanats locaux.


Extrait

Le pandanus aux Australes, et en particulier pour nous habitants de Rimatara, est devenu la principale source familiale de revenus. C'est la matière première pour la fabrication d'innombrables objets de la vie quotidienne.

Paniers, éventails, nattes, chapeaux aux formes et aux motifs divers font la fierté de nos artisanes qui sans cesse font preuve d'originalité et d'innovation dans leurs créations.
Chaque enfant dans chaque foyer, en particulier les filles, a été dépositaire de ces savoirs ancestraux. Chaque foyer a son champ de pandanus. Il n'est pas rare de voir des rideaux de feuilles vertes de pandanus suspendus tout autour de la maison, et l'on croirait qu'ils font la fête.

Selon notre tradition orale, 'Ao'hu i te Pu Mahu l'aurait rapporté de Maupiti. Fils de Tamatoa de Raromata'i et de Ineturi de Rimatara, il fut intronisé roi de Rimatara sur le marae de Maupiti. Dès son retour sur l'île, il organisa la vie spirituelle et la vie sociale de son peuple. Lors de ce voyage de retour, il rapporta le pandanus et initia hommes et femmes à la préparation et l'utilisation de ses fibres végétales.

Grâce à la profusion de cette matière première, la vannerie, activité traditionnelle, est devenue à l'heure actuelle une source de revenus non négligeable pour chaque famille.


Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 12 Juillet 2019 à 10:40 | Lu 642 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués