Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Tahuata : Dernier refuge du Pahi ou Martin-Chasseur des Marquises



T GODEFFROYI_2003_Tahuata_Gouni A SOP.
T GODEFFROYI_2003_Tahuata_Gouni A SOP.
Le taux d’endémisme de la faune polynésienne est l’un des plus élevé au monde, avec 28 espèces endémiques sur les 38 espèces terrestres qui se trouvent sur le territoire. 4 espèces de martin-chasseur sont réparties sur la Polynésie Française, avec le Martin-Chasseur Vénéré « Ruro » et le Martin-Chasseur Respecté « ‘Otatare » sur les îles de la société. Le Martin-Chasseur des Gambier « Koteuteu » ne se trouve aujourd’hui que sur Niau (Tuamotu) et le Martin-chasseur des Marquises, uniquement sur l’île de Tahuata (Marquises). Ces deux espèces sont endémiques à la Polynésie, menacées d’extinction et sur la liste rouge de l’UCIN. Ces espèces sont aussi classées dans la catégorie A des espèces protégées par la réglementation territoriale de la Polynésie Française.

Le Martin-chasseur des Marquises (T godeffroyi) appelé « Pahi » en marquisien. Il a disparu de Hiva Oa très récemment, dans les années 90. Le Martin triste (Acridotheres tristis) et le Grand duc d’Amérique (Bubo virginianus) sont suspectés d’avoir provoqué cette disparition. Aujourd’hui, on le trouve seulement sur l’île de Tahuata, avec un effectif assez faible (700 individus estimés en 2003).


Baie de Vaitahu Tahuata TA Withers SOP
Baie de Vaitahu Tahuata TA Withers SOP
Tahuata est une île séparée d’Hiva Oa par le canal du Bordelais, et selon l’histoire, elle est l’une des premières îles à avoir été découvertes par le navigateur espagnol Mendana en 1595. Sa population est estimée aujourd’hui à 700 habitants ; les ressources étant le coprah, l’artisanat et le tourisme.

La dernière étude sur la population du Martin-Chasseur des Marquises remonte à 2003. Il était donc urgent de connaître la situation de cette espèce. La Société d’Ornithologie de Polynésie MANU a donc monté une mission qui avait pour objectifs de recenser la population actuelle de Tahuata, son évolution depuis 2003, et de déterminer les dangers menaçant cette espèce. Nous venons de terminer une étude de 3 semaines, financée par une organisation internationale: le Conservation Leadership Program (Canada).

Sur le terrain, 451 individus ont été recensés. Donc depuis 2003, il semble que la population de cette espèce ait diminuée. Plusieurs causes ont été identifiées, notamment la raréfaction de l’habitat favorable à l’oiseau et la présence de chats sauvages sur l’ile. Les chats sauvages, même si ils consomment en grande partie des rats, peuvent préférer les oiseaux de Polynésie, démunis de défenses contre ces mammifères.

Lors du recensement de nuit, aucun Grand duc d’Amérique n’a été vu ou entendu. La population de Tahuata a été interrogée et personne ne semble avoir repéré ce rapace nocturne sur l’île. Cependant la durée de la mission ne permet pas d’être certain de l’absence de ce prédateur introduit des Etats Unis aux Marquises en 1927.


Tahuata : Dernier refuge du Pahi ou Martin-Chasseur des Marquises
Le Pahi ne niche que dans les arbres morts et leur destruction (par la coupe ou le feu) est une menace importante. Les espèces d’arbres qu’il préfère sont le Cocotier et le Fara (Pandanus). Ils nichent à n’importe quel hauteur et quelque fois reviennent nicher dans le même arbre pendant plusieurs années. Sans arbres morts ou mourrants, le Martin-Chasseur ne peut se reproduire. De plus, il n’élève un seul petit par nichée.

C’est la raison pour laquelle une réunion avec la population a été organisée par le maire de Tahuata. Nous avons discuté avec eux de l’importance de cette espèce, des dangers qui le menacent et de ce qu’ils pourraient faire pour contribuer à sa protection. Cette réunion a été très utile pour apprendre aux habitants que leur Pahi n’existait plus que sur leur île. De plus, parmi les différents oiseaux indigènes de l’île, le Pahi est le seul oiseau présent uniquement sur Tahuata. Le Maire de l’île souhaite adopte le Pahi comme emblème de cette île.

Nous avons aussi rencontré, les enfants de l’école primaire de Tahuata, à Vaitahu. Nous espérons que cette rencontre avec les élèves permettra aux générations futures de Tahuata de s’impliquer dans la protection de cette espèce. Des livres sur l’environnement ont aussi été offerts à l’école par l’association MANU.

En résumé, la population des Martins-Chasseurs des Marquises est en baisse, et les causes semblent être dues à l’influence d’activités humaines sur son environnement. Nous voudrions préciser ces impacts avec des études plus poussées afin d’appliquer des mesures de protection et sensibilisation des habitants à une meilleure gestion des habitats nécessaires à cet espèce.

Nous remercions chaleureusement la mairie de Tahuata, en particulier le Maire de Tahuata, Teaiki Felix Barsinas pour son aide et son enthousiasme. Sans son aide, cette mission n’aurait pas été possible. Un grand merci à Tohe, notre guide durant cette mission qui a participé avec une motivation sans faille à toutes les activités organisées par la SOP MANU. Enfin nous souhaitons remercier les habitants de Tahuata pour l’accueil que nous avons reçus sur leur île paradisiaque.


Adara Tehani Withers et Thomas Ghestemme

Rédigé par TAHITI INFOS REPORTER le Lundi 6 Février 2012 à 09:21 | Lu 1560 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués