Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Tahiti Mahana Beach : trois cabinets internationaux vont livrer une analyse économique du projet



Lors de la réunion avec les représentants des différents cabinets d'experts ce jeudi à l'assemblée de Polynésie.
Lors de la réunion avec les représentants des différents cabinets d'experts ce jeudi à l'assemblée de Polynésie.
PAPEETE, le 26 mars 2015. (COMMUNIQUE APF) - Ce jeudi matin, le président de l’assemblée de Polynésie française Marcel Tuihani a reçu la visite de cinq représentants des groupes Ernst & Young – Egis – Horwarth venus durant une semaine à l’invitation du gouvernement pour effectuer une analyse économique du Tahiti Mahana Beach. Le gouvernement de la Polynésie française a souhaité faire appel à ces spécialistes afin d’établir les prérequis et les bases économiques de ce grand projet, et analyser les offres architecturales afin d’élaborer un cahier des charges aussi précis et pertinent que possible. La délégation était conduite par Albert Solia, ministre de l’Equipement, accompagné de son directeur de cabinet et d’un représentant de TNAD.

Les trois présidents des groupes politiques de l’assemblée de Polynésie ont été associés à cette rencontre : Antony Geros pour l’UPLD, Teva Rohfritsch pour A T'ia Porinetia, Teura Iriti pour le groupe Tahoera’a Huiraatira était empêchée. Etaient aussi présentes Loïs Salmon, la présidente de la Commission permanente, et Elise Vana'a, la présidente de la commission de l’économie des finances du budget et de la fonction publique. La mission actuellement présente a pour objet de cerner la partie économique du projet Tahiti Mahana Beach.
Antony Geros a estimé "qu’il était trop tôt pour son groupe pour se positionner sur ce projet", tout en se réjouissant tout de même "qu’un début de structuration de la procédure" se mette en place pour ce qui reste le plus grand projet jamais lancé en Polynésie française. Teva Rohfritsch, pour sa part, a regretté le manque d’informations autour de ce projet, tout en soulignant à propos du calendrier, que, "si le délai est sans doute trop long pour les Polynésiens en attente d’emplois, il est sans doute trop court pour des investisseurs qui s’apprêtent à investir près de 250 milliards de Fcfp". Marcel Tuihani, le président de l‘assemblée, se faisant l’écho de l’ensemble des élus, a remercié le gouvernement pour cette initiative et rappelé que "l’assemblée est désireuse d’être informée et de disposer du maximum d’éléments lui permettant de se faire une juste appréciation du projet et des choix qui seront retenus".

La mission composée des groupes Ernst & Young – Egis – Horwarth a un mois pour rendre ses conclusions. Une autre mission est attendue dans un proche avenir. Elle concernera plus spécifiquement les aspects juridiques du projet, la volonté du gouvernement étant de construire un cadre sécurisé pour que ce chantier une fois lancé aboutisse sans encombre. Rappelons que sur ce projet d'aménagement touristique de grande ampleur à Punaauia, le résultat de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) sera connu le mois prochain. Le ministre a annoncé que le contrat qui liera les parties, investisseurs et constructeurs, devrait être signé avant la fin de l’année. L’un des experts présent, Monsieur Stéphane Durand de la société Horwath, a estimé que le projet pourrait être achevé d’ici 4 à 5 ans.

Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 26 Mars 2015 à 17:23 | Lu 2204 fois







1.Posté par John Deuff le 26/03/2015 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca sent l'enterrement du projet en grande pompe. Et comme d'habitude ici, on fait faire un rapport à des experts extérieurs qu'on aura tout loisir de déjuger si le vent tourne trop dans le futur... Combien coute cette mission ?

2.Posté par Mathius le 26/03/2015 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouaf, ouaf, ouaf."... La marionnette flossienne aurait du demander l'avis de la cour des comptes au moins cela n'aurait rien coûté au pays qui arait pu nourrir quelques famille entrain de crever de faim.
Mais Eméré nous dira que c'est la faute de l'état pas du tahoeera...
Quelle honte.

3.Posté par SIRE le 27/03/2015 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

30 ans pour la route des plaines

10 ans pour l'Hôpital du Taaone

5 ans pour un casino,

le délais est raisonnable surtout si les entreprises de construction ne sont pas locales. Ca ira plus vite sauf si Mr FREBAULT, ex ministre sinistre vient ordonner une séquestration des employés comme cela fut le cas avec le personnel de BOUYGUES pour la construction de l'Hôpital.

Souvenez-vous de cet épisode syndicaliste peu glorieux de la Polynésie Française médiatisé sur TF1, alors imaginez facilement qu'ils iront faire les poches des investisseurs pour le MAHANA BEACH avec ces 250 milliards. Mais rassurez-vous messieurs les syndicalistes, tout investisseur avisé prévoit d'office une enveloppe d'argent pour vous mettre à la niche. allez coucouche panier.

4.Posté par jean le 27/03/2015 06:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est ce que j'ai toujours dit "IL N"Y AURA RIEN DU TOUT!!!"

5.Posté par Tôt of le 27/03/2015 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cerojet est encore de la démagogie des politiques......locaux

6.Posté par Christian MATKE le 27/03/2015 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et personne ne parle encore de l'immense quantité d’énergie/électricité dont le Tahiti Mahana Beach aurait ou aura besoin, de quelle sera ou serait sa source ou ses sources, etc...
Le Fenua ne serait il pas en train de "mettre la charrue avant les bœufs" à l'heure où les crises énergétiques éclatent un peu partout dans le monde?

7.Posté par tutua le 27/03/2015 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut s'inquiéter de la dimension de ce projet qui nécessite un important remblai de cailloux, ce dont on ne parle pas du tout. Pour faire un remblai de cailloux, il faudra vider les rivières de leurs roches. Voyez ce qu'est devenue la rivière Punaruu. Il y a de l'eau en amont, mais arrivée à la zone industrielle, elle disparaît, elle coule sous les cailloux ! Perte de fraîcheur, de plantes, d'ombres, et une rivière qui disparaît. Il faut s'inquiéter de ces conséquences, elles sont irréversibles.
Quelles solutions ? Ouvrir une carrière à Tahiti ? ou à Makatea ??
ça risque de chauffer !

8.Posté par Zorro le 27/03/2015 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous etes des mauvaises langues: il y a eu des projets pharaoniques beaux, bien penses, sans depassement en temps et argent. L'hopital du taaone qui devait recevoir tout la pacifique NZ incluse, la superbe mairie de Pirae, The Presidency, Le port de Faratea, et que dire de la somptueuse gare maritime....lol si un truc bien les jardins de Paofai ( sans le rond point Chirac) du pur Bocassa

9.Posté par emere cunning le 28/03/2015 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zorro,
Oui alors, que n'avons nous comme ces pharaons construit des pyramides, une Tour Eiffel, obélisque et Arc de triomphe, bien plus utiles que notre hôpital, mairie et autres.
E Zorro, eiaha pai e pohehae, ka mate koe.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Août 2020 - 09:04 Les chasseurs sous-marins en stage

Mardi 4 Août 2020 - 09:01 Le Heiva Bloody : un succès

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus