Tahiti Infos

Tahiti Mahana Beach : Forebase Group présente un projet à 110 milliards Fcfp


PAPEETE, 15 juillet 2014 – Premier des trois projets imaginés pour le complexe Tahiti Mahana Beach, celui de Forebase Group a été présenté mardi au jury chargé de la sélection. Un projet à 110 milliards Fcfp que le groupe chinois s’engage à financer, à construire en cinq ans puis commercialiser.

"C’est beau ; c’est ce que nous voulons", a simplement commenté Gaston Flosse en fin de matinée, ce mardi, après l’exposé du vaste projet d’aménagement porté par la holding Forebase Group.

Trois heures durant, la délégation de la holding chinoise a décliné l’esprit du complexe touristique qu’elle propose au Pays de réaliser sur les 34 hectares de parcelles domaniales d’Outumaoro, à Punaauia.

Voilà un an, Gaston Flosse dévoilait l’ambition de son gouvernement en matière de tourisme sur Tahiti, après avoir acquis l’ancien Sofitel Maeva Beach. Il lui donnait le nom de Mahana Beach.

Ce qui n’était alors qu’un souhait – réaliser le "premier vrai complexe touristique de Polynésie française" – a pris la forme d’un ensemble de 326 500 m2 de surface-plancher, sous la plume du bureau d’étude chinois, le tout annoncé aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) : cinq hôtels de 5 à 6 étoiles dont un condo-hôtel, un hôtel-casino et un complexe d'une cinquantaine de bungalows sur pilotis en zone récifale ; 2102 unités d’hébergement, principalement des suites de 150 à 180 mètres carrés commercialisées de 1500 à 3000 USD la nuitée.

Le complexe inclut aussi, étalés sur 1,2 kilomètre de littoral, une marina pour yachts de luxe, un Shopping Center, un palais des congrès, des spas, un village artisanal, des espaces de spectacles, une scène flottante, une chapelle sous-marine située dans un aquarium géant surmonté d’un dôme ajouré évoquant la perle noire de Tahiti, de nombreuses boutiques et restaurants. Il va de la pointe Tata'a à l'actuelle marina Taina et intègre le réaménagement complet des voies de circulations automobile au niveau de Outumaoro.

Le Tahiti Mahana Beach devra produire sa propre eau potable et prévoir un système intégré de traitement des eaux usées. Le projet intègre également recours à l'énergie solaire.

Le complexe souhaite s’intégrer dans l’environnement de Punaauia. Il est présenté comme "un lieu où les gens aiment se retrouver", "un espace public", à l'instar des jardins de Paofai, "une ville du 21e siècle".

Avec ses deux tours cylindriques et sa barre hôtelière, toutes trois de 28 étages et 100 mètres de hauts, cette conception du Mahana Beach impose à la silhouette de Punaauia un changement durable.

Le projet du groupe Forebase sur Tahiti pourrait être complété par un complexe plus modeste de 600 chambres sur Moorea.

A terme, pour son exploitation le Mahana Beach pourrait créer 3400 emplois, selon Forebase Group.

La holding chinoise estime être en mesure de contribuer pour moitié à la venue de 500 000 touristes par an, horizon 2030, lorsqu’en 2013 la Polynésie française a accueilli moins du tiers avec 160 000 touristes.

Si la proposition de Forebase était retenue par le jury, "nous nous engageons à démarrer les travaux dans un délai de 6 mois à compter de la signature", a annoncé M. Cai, P-dg de la holding chinoise. La compagnie déclare en outre être en capacité d’achever le premier hôtel dans un délai de 18 mois et la construction de la totalité du complexe dans les cinq ans.

"Il y a beaucoup de côtés positifs" a jugé le maire de Punaauia après la présentation du projet. "Ces deux tours de 100 mètres de hauts me gênent un peu : on n’est pas habitué, dans notre paysage" a déclaré Rony Tumahai : "J’essaye de faire en sorte (…) que ce projet-là arrive à terme : près de 2000 clés, ça fera autant de taxes de séjour pour constituer une manne financière à Punaauia".

"C’est un beau projet qui s’intègre bien dans le paysage" a estimé de son côté Gaston Flosse "encore que ce soit un peu futuriste avec ces tours de 100 mètres de haut. Mais enfin ça libère du terrain. Mais le point le plus important est le fait qu’ils soient eux-mêmes investisseurs".

Le candidat Forebase part avec le "gros avantage" sur ses concurrents d’être en mesure de financer les 110 milliards Fcfp nécessaires à la construction du complexe Mahana Beach. "Mais il faut attendre la fin des présentations des autres candidats, jeudi", a déclaré Gaston Flosse, mardi matin.

Deux autres projets doivent être présentés mercredi et jeudi au jury chargé de la sélection de celui qui deviendra le Tahiti Mahana Beach. Celui du groupe français A.S Architecture Studio et du groupe hawaïen 70 International. Les conclusions du jury seront transmises lors d’une réunion prévue le mardi 22 juillet.

1-A0-perspective_页面_02
  • 1-A0-perspective_页面_02
  • 2-A0-perspective_页面_03
  • 3-A0-perspective_页面_04
  • 4-A0-perspective_页面_08
  • 5-A0-perspective_页面_10


Rédigé par JPV le Mardi 15 Juillet 2014 à 15:53 | Lu 10095 fois