Tahiti Infos

Tahiti Infos publie son numéro 2000


Tahiti, le 5 octobre 2021 – Tahiti Infos publie mardi le n°2 000 de son quotidien d’information. L’occasion de revenir sur les dates marquantes de l’histoire d’un journal qui, depuis novembre 2012, œuvre au quotidien pour informer le plus grand nombre, chercher des réponses aux questions de ses lecteurs, relater des faits et fournir des clés d’analyse.
 
Tahiti Infos, c’est d’abord l’histoire d’une fabuleuse opportunité. Le site d’information apparaît dans le paysage médiatique polynésien le 2 mars 2010 sous l'impulsion de l'homme d'affaires Eric Minardi à la tête de sa jeune société Fenua Communication. À l’époque, une place est à prendre au fenua pour un pure player. Les deux quotidiens édités à Tahiti par le Groupe Hersant occupent déjà le créneau de l’internet. Mais leur offre est payante. L’idée du fondateur de Tahiti Infos est de faire un site d’information totalement gratuit. Son modèle économique mise en contrepartie sur la vente d’espaces publicitaires aux annonceurs locaux. Mais le site va devoir préalablement s’appuyer sur une audience suffisante pour être commercialement viable.
 
En mars 2010, le premier sujet de Tahiti Infos est un reportage en images consacré au Salon du tourisme. À l’époque, la rédaction du site web ne compte qu’une employée, Nathalie Montelle. Elle va porter l’initiative pendant plusieurs mois, en diffusant essentiellement un contenu à base de dépêches AFP, de communiqués officiels et d’actualités sportives internationales. Très régulièrement alimenté, le site Tahiti Infos se fait petit à petit une notoriété et accueille un trafic quotidien moyen de l’ordre de 1 500 à 2 000 internautes.
 
L’ascension sur le net
 
Il faudra attendre un an pour que le modèle économique du site d’information autorise le recrutement d’un premier journaliste. La startup est en pleine ascension. Tahiti Infos dispose déjà d’une notoriété robuste. Sa ligne éditoriale se précise. L’information est factuelle. Les sujets sont dorénavant anglés et publiés avec un souci de rapidité. Le trafic ne cesse d’augmenter. Des lecteurs originaires de Tahiti mais aussi de l’étranger, principalement en France. L’audience parvient courant 2012 à se fixer en moyenne à 10 000 visiteurs uniques chaque jour, dont près de 80% locaux. Cette fréquentation n’a cessé d’augmenter depuis. Le site tahiti-infos.com est aujourd’hui dans le top 15 des sites les plus fréquentés en Polynésie française, avec une audience moyenne de l’ordre de 30 000 visiteurs uniques par jour. En 2012, il devient le premier site polynésien d’information. Un rang qu’il tient encore à ce jour.

Le n°0 de Tahiti Infos. Celui que vous n'avez jamais vu, paru le 20 septembre 2012. Il a été imprimé en une centaine d’exemplaires pour donner un aperçu de ce que serait l’édition papier du journal et n’a jamais été distribué.
Le n°0 de Tahiti Infos. Celui que vous n'avez jamais vu, paru le 20 septembre 2012. Il a été imprimé en une centaine d’exemplaires pour donner un aperçu de ce que serait l’édition papier du journal et n’a jamais été distribué.
Du Web au papier
 
Si le site d’information poursuit son activité, c’est fin 2012 que la startup renonce à son statut de pure player. Après avoir conquis sa place sur internet, l’idée est en effet en germe depuis plusieurs mois de transformer l’essai avec une édition papier. Ce journal sera gratuit et comptera 16 pages imprimées sur papier glacé les mardis, jeudis et samedis. Le premier numéro du journal Tahiti Infos est publié le mardi 6 novembre 2012. Il consacre sa Une à la 21e édition de la course Hawaiki Nui Va’a.

Le réseau de distribution se constitue petit à petit dans les commerces et les stations-services de Tahiti, à Moorea et aux îles Sous-le-Vent, à Raiatea et Bora Bora. À partir du numéro 67, le 30 avril 2013, la fréquence de publication est réduite à deux éditions hebdomadaires, les mardis et vendredis. Des numéros spéciaux sont toutefois édités, à l’instar de celui publié au lendemain de l’élection de Gaston Flosse à la présidence, le 18 mai 2013. À partir du n°159, la publication passe à quatre numéros par semaine, du mardi au vendredi. Cette fréquence sera maintenue jusqu’au dernier numéro d’août 2014.

Le premier numéro de Tahiti Infos parait le 6 novembre 2012, veille du départ de la 21e édition de la Hawaiki Nui Va’a. Événement sportif auquel il consacre sa Une.
Le premier numéro de Tahiti Infos parait le 6 novembre 2012, veille du départ de la 21e édition de la Hawaiki Nui Va’a. Événement sportif auquel il consacre sa Une.
Depuis 2012 en effet, le groupe de l'homme d'affaires Albert Moux est entré dans le capital de la société Fenua communication, éditrice de Tahiti Infos. Un partenaire discret, mais mu par une ferme détermination : celle de transformer le petit gratuit de la presse papier locale en vrai quotidien de la place. Ce sera d’abord en installant une fréquence de publication quotidienne en semaine. C’est chose faite à partir du n°244 du 1er septembre 2014. Le journal est toujours édité en 16 pages et sur quatre colonnes, mais dorénavant distribué du lundi au vendredi.
 
Si la nouvelle formule du Tahiti Infos est déjà en gestation, il faudra encore patienter pendant dix mois et près de 200 numéros. La société Fenua communication a en effet pris la décision d’investir et de diversifier son activité avec l’acquisition d’une imprimerie industrielle de dernier cri. Une rotative Goss Community SSC flambant neuve de 28 mètres de long, neuf de hauteur et cinq de large. Elle est inaugurée le 25 juin 2015 à Papara. Dès le lendemain, Tahiti Infos (n°440) se présente sous un format nouveau avec une maquette entièrement revue et un logo rafraichi. Le quotidien se développe dorénavant sur 40 à 56 pages. Le journal reste néanmoins gratuit. Et cette gratuité sera maintenue pendant encore cinq ans et plus de 1 200 numéros.

Le choc du Covid
 
Mais le choc de la crise Covid, en 2020, sera fatal à ce qui faisait jusqu’alors l’ADN de Tahiti Infos. Dès le premier confinement, le quotidien subit de plein fouet l’arrêt brutal et quasi intégral de ses seules ressources financières : celles de la publicité. Comme pour bon nombre d’entreprises et de secteurs d’activité du fenua, son modèle économique est mis en danger. Question de pérennité : la difficile décision de devenir payant est prise. Ce sera au prix de 100 Fcfp à partir du n°1653, paru le lundi 18 mai 2020.
 
Alors que les difficultés liées à la crise sanitaire s’éternisent, une bonne nouvelle arrive cependant en avril 2021, lorsque Tahiti Infos obtient l’habilitation pour publier des annonces légales. Le contexte économique reste morose, mais l’obtention de cet agrément est propre à fortifier le modèle économique de l’entreprise de presse.
 
Une ressource complémentaire insuffisante cependant pour garantir la viabilité du journal, dans un contexte de persistance de la pandémie de Covid-19. En effet, face aux bouleversements induits sur l’activité économique locale, dans un contexte aggravé par l’envolée du prix des matières premières nécessaire à la presse écrite (encre, papier, plaques d'impression), une nouvelle augmentation du prix du journal à 150 Fcfp apparait assez rapidement inévitable. Elle sera retardée autant que possible. Mais la vague épidémique sans précédent de Delta et le confinement, mis en place pour en freiner l’ampleur, vont contraindre Tahiti Infos à s’y résoudre la semaine dernière. C’est dans ce contexte que la rédaction aborde le virage symbolique de son n°2 000. Avec, plus que jamais, une mission à accomplir. Celle d’informer, de chercher des réponses aux questions de ses lecteurs, de relater des faits et fournir des clés d’analyse.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 4 Octobre 2021 à 19:01 | Lu 1097 fois