Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


TNAD : l'établissement public qui brasse des milliards



Le siège social de TNAD à Paofai. En 2014, l'actif net immobilisé de TNAD a augmenté de 7,45 milliards de francs (passant ainsi à 21 milliards au total) avec l'affectation à l'établissement de parcelles appartenant au Pays pour la réalisation des projets d'aménagements en maîtrise d'ouvrage propre.
Le siège social de TNAD à Paofai. En 2014, l'actif net immobilisé de TNAD a augmenté de 7,45 milliards de francs (passant ainsi à 21 milliards au total) avec l'affectation à l'établissement de parcelles appartenant au Pays pour la réalisation des projets d'aménagements en maîtrise d'ouvrage propre.
PAPEETE, le 11 janvier 2016. Jeudi dernier, la commission permanente de l'assemblée de Polynésie a adopté le compte financier 2014 de l'établissement public Tahiti Nui Aménagement. TNAD termine l'année 2014 avec un bénéfice de 450 millions de Fcfp après avoir reçu plus d'un milliard de francs de subvention d'investissement.

L'année 2014 a marqué un tournant dans l'histoire encore courte de TNAD. Cet établissement public industriel et commercial (Epic) est créé en octobre 2002 mais il se nomme alors établissement public des grands travaux (EGT). Après divers changements de statuts et d'appellations, cet établissement devient Tahiti Nui Aménagement en décembre 2013. Aussi 2014 est une année charnière. "L'année 2014 est inscrite dans le démarrage opérationnel des projets d'aménagement, objet des nouvelles missions confiées à l'établissement" indique le rapport présenté aux élus de l'assemblée jeudi dernier. On y évoque pêle-mêle la promotion et le développement des opérations d'aménagement du Tahiti Mahana Beach, d'Ainapare sur le front de mer de Papeete, du site de Mamao, du domaine d'Atimaono et du Moorea Mahana Beach. Des projets "initiés afin de redynamiser le tissu économique de la Polynésie française de manière à favoriser les investissements privés sur des emprises publiques, par la valorisation et l'aménagement de friches urbaines ou rurales" poursuit encore le rapport.

Mais qu'a donc fait réellement l'établissement TNAD au cours de l'année 2014 ? A la lecture du compte de résultat, plus de 2 milliards de Fcfp ont été investis par l'établissement en maitrise d'ouvrage dont la colossale somme de 824 millions de Fcfp au profit du Moorea Mahana Beach (en fait pour l'acquisition des parcelles) et pas moins de 444 millions pour le Tahiti Mahana Beach, mais aussi 277 millions de Fcfp pour le projet d'aménagement urbain Anaipare en centre ville de Papeete. En maitrise d'ouvrage déléguée "pour le compte du Pays et de ses établissements publics", 558 millions de Fcfp ont été investis dans diverses études, constructions ou équipements dont 386 millions pour des équipements du CHPF, mais aussi 91 millions pour les études et le terrassement du collège de Teva i Uta, 52 millions pour les études d'aménagement et de viabilisation du site de santé mentale entre autres.

PLUS D'UN MILLIARD DE SUBVENTION

D'un point de vue purement comptable, TNAD va mieux en 2014 qu'au cours des deux années précédentes. Avec un bénéfice de 450 millions de Fcfp, c'est effectivement plus présentable que les 650 millions de francs de déficit de 2013 ou que les deux milliards de pertes enregistrées en 2012. Il faut dire que le Pays a largement mis la main à la poche pour changer la donne et inverser cette fâcheuse tendance à la perte de centaine de millions. Au titre des recettes de l'établissement public on compte en 2014, pas moins de 932 millions de Fcfp issus du versement de la taxe spécifique grands travaux et routes (TSGTR). "Par ailleurs, l'établissement a également perçu des subventions d'investissement de la part du Pays pour le financement des valorisations des emprises foncières dans le cadre du développement des grands projets d'aménagement". En 2014, ces subventions se montent au total à 1 milliard 181 millions de francs.

En décembre 2014, enfin, l'établissement TNAD avait reçu de la part du Pays une avance –remboursable en deux ans- d'un montant de un milliard de francs de la part du Pays afin de lui permettre notamment "d'achever les acquisitions dans le cadre de la promotion et du développement du projet Moorea Mahana Beach pour un montant restant de 874 millions de francs sur un financement global à hauteur 1,7 milliard (1ere tranche)" et de "lancer un programme de construction de logements, dont le coût total prévisionnel s'établit à 178 millions de Fcfp et pour les deux premières années de participer au montage financier de ces opérations" précisait la convention jointe à un arrêté ministériel du 15 décembre 2014. Au final sur les 3,2 milliards de recettes (fonctionnement et investissement) en 2014 de TNAD plus de 36% proviennent de la subvention versée par le Pays.


Sur TNAD lire aussi l'article sur le rapport de la Chambre territoriale des comptes publié en 2015, Certaines opérations sont critiquables et peu transparentes à TNAD

ou Appels à projets pour les anciens hôtels Royal Papeete et Cook's Bay

Dépenses de personnel : + 49% en un an

Au 31 décembre 2014, TNAD employait une équipe de 22 agents en contrat à durée indéterminée dont un directeur général entouré d'une assistante et d'un planton, un directeur technique assisté de quatre ingénieurs chargés d'opérations, un urbaniste et deux géomaticiens. Un directeur administratif et financier appuyé par un responsable des budgets, deux secrétaires, une adjointe financière et un agent d'exploitation du parking du site de Paofai. Un pôle foncier comprenant deux chargés d'affaires et un conducteur de travaux. En 2014, les frais de personnel pour ces 22 personnes se sont établis à 207,6 millions de Fcfp, enregistrant une progression de 49,23 % (139,1 millions en 2013). Si cette augmentation importante de la masse salariale est indiquée dans le rapport présenté aux élus, en revanche elle n'est pas ni expliquée (alors que les effectifs sont passés de 12 personnes en 2013 à 22 en 2014) ni justifiée (par les nouvelles missions confiées à l'établissement à la fin de l'année 2013).

Au passage… une pique du Tahoera'a

Les questions et dossiers abordés par les élus de la commission permanente de l'assemblée de Polynésie sont rarement polémiques. Pourtant jeudi dernier, dans son intervention, l'élue orange Vaiata Perry Friedman a réussi à glisser une vanne au président Fritch. Alors qu'il était question des comptes de TNAD et par extension du complexe de Tahiti Mahana Beach, l'élue a rappelé que "si le bail à construire est signé dans six mois, le démarrage des travaux devrait être effectif fin 2017 au plus tôt, si tout va bien". Aussi, l'élue orange s'interroge sur la réalité, en 2016, des milliers d'emplois annoncés par le président Edouard Fritch sur les grands chantiers du Pays. "Cette déclaration n'est pas cohérente par rapport aux précisions apportées par les techniciens du ministère de l'Equiment" concluait Vaiata Perry-Friedman.

Rédigé par Mireille Loubet le Lundi 11 Janvier 2016 à 20:38 | Lu 4075 fois







1.Posté par haton roger le 12/01/2016 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

2.Posté par haton roger le 12/01/2016 02:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par Faut pas pousser! le 12/01/2016 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas comme ça qu'il faut interpréter les comptes : ce ne sont pas 400 millions de bénéfices, ce sont 400 millions qui n'ont pas été investis et qui dorment sur un compte alors que les entreprises meurent.

4.Posté par Cool Ruler le 12/01/2016 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le système fonctionne bien...dommage que pour le peuple il ne fonctionne pas....
Les riches s'enrichissent chaque jour un peu plus, tandis que parallèlement de plus en plus de familles tombent dans le besoin...

5.Posté par Cool Ruler le 12/01/2016 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire l'article sur le scandal aux trésors publiques paru dans TAHITIPACIFIC...
Tiapai scandal

6.Posté par pourquoi pas le 12/01/2016 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après on dit qu'on a pas le moyen, apparemment on a les moyens de bien faire vivre les copains !

7.Posté par Hirinake le 12/01/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qui brasse de l'air aussi...comme son ministre Solia brasse du goudron !!!! MDR y a plus rien qui les etouffe decidemment.

8.Posté par bilout le 12/01/2016 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"En 2014, les frais de personnel pour ces 22 personnes se sont établis à 207,6 millions de Fcfp"
207,6/22=9,44 Million/an soit en moyenne 790.000 / mois!!! meme si on tiens compte des charge salariale dedans, je veux bien etre platon, lol

9.Posté par Cool Ruler le 12/01/2016 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A post 4 et 5, j'utilise ce pseudo depuis plusieurs années, merci de bien vouloir en trouver un autre.


Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués