Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Sur ce squat de Vaitavatava, la ville de Papeete veut créer un jardin communautaire



Sur ce squat de Vaitavatava, la ville de Papeete veut créer un jardin communautaire
Il faut beaucoup d’imagination pour l’imaginer en entrant dans ce squat de Vaitavatava… Ici, à quelques mètres d’un lotissement social enclavé et fortement dégradé, une famille a construit sa maison, au milieu des immondices. Aujourd’hui, elle reçoit la visite du ministre de l’aménagement, Louis Frebault, qui a invité la presse à la suivre, et de l’adjoint au maire de Papeete, René Temeharo, un peu embêté de devoir présenter un projet de serre communautaire qui n’est encore qu’au stade embryonnaire.

« C’est un terrain qui appartient au Pays, et la commune souhaite le récupérer afin d’en faire autre chose qu’un squat » explique René Temeharo. « On imagine d’occuper les lieux avec une serre afin d’y faire de l’agriculture bio, par exemple », précise l’élu, qui est aussitôt interpellé par une habitante. Décidée à ne pas partir, elle s’inquiète des projets de la commune. « Et si on nettoyait nous-même ? » propose-t-elle. Derrière, un membre de l’équipe municipale soupire : « On avait déjà nettoyé il y a deux ans…Il n’a pas fallu longtemps pour que les tas d’ordures reviennent. La nature a horreur du vide »…


Sur ce squat de Vaitavatava, la ville de Papeete veut créer un jardin communautaire
C’est pourquoi la mairie devra agir vite si elle veut aménager ce lieu après l'avoir libéré. Le concept est à priori séduisant : construire une serre biologique, où les familles auront leur petit lopin de terre, et pourront faire pousser fruits et légumes pour leur propre consommation. Mais pour l’heure, les plans ne sont pas encore disponibles, le coût n’a pas été évalué, le financement reste à trouver… « C’est pas demain matin qu’on va nettoyer » explique René Temeharo à cette habitante pour la rassurer.

Connu pour ses vendeurs de « boîtes d’allumettes », le quartier social de Vaitavatava est une enclave de pauvreté parmi beaucoup d’autres dans Papeete. Construit en 1996, il est géré par l’OPH, qui doit encore aménager la tranche qui jouxte l’avenue du prince Hinoi. Cette résidence qui abrite 900 habitants est fortement dégradée. Ce projet de serre biologique fait partie d’un vaste plan de réhabilitation. Inspiré des jardins communautaires anglo-saxons, il pourrait permettre d’améliorer les conditions de vie et la santé des habitants de ces quartiers.



le Mercredi 10 Août 2011 à 17:38 | Lu 1716 fois







1.Posté par habbif HIRAM le 11/08/2011 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est beau ce pays développé !

qui le dirige depuis 20 ans pour en être arrivé là ?

2.Posté par Schtroumphette le 11/08/2011 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que c'est une super idée à soutenir pour qu'elle voit le jour !

3.Posté par marmibamel le 11/08/2011 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

après l'echec scolaire, l'échec social...............continuons à sous former et à supprimer des postes d'enseignants, d'assistants sociaux, et surtout........n'oublions pas de reduire le pouvoir d'achat de tous, il y aura ainsi de plus en plus de nécessiteux dans la "débrouille", le manque de réflexion et de morale,.... Faisons de la ville un vaste "bidon"(ville) de "laissés pour compte" démotivés dans notre société. Bravo aux "pauvres" qui nous gouvernent.

4.Posté par toerau le 11/08/2011 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces photos illustrent à merveille la dure realité du décor. Celle que nos politiciens ont de plus en plus du mal à cacher, celle qu'ils sont incapables de gerer, celle que les nantis et autres néo-arii font semblant d'ignorer. En vérité nous n'avons rien à envier aux favélas de Rio.
Question pour un champion : D'apres vous, toute cette jeunesse abandonnée à leur sort, que vont-ils planter et cultiver dans leur nouveau jardin ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 18:05 ​Du yoga pour la bonne cause à Taahiamanu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers