Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Street Art: tout ce qu'il faut savoir sur le festival Ono'u 2018



PAPEETE, le 29 mai 2018- La 5ème édition du festival ONO’U approche à grands pas et cette année le rendez-vous est fixé du 2 au 17 juin.ONO’U est devenu en 5 ans l’un des festival international d’art urbain et de graffiti les plus renommés de la région pacifique. Prenant pour cadre la Polynésie française le festival accueille des artistes venus du monde entier pour créer et peindre dans le cadre paradisiaque de nos îles. Lors des 4 précédentes éditions du festival, ONO’U a déjà fait venir à Tahiti les meilleurs artistes graffiti et street art mondiaux (plus de 80 artistes de renoms de 32 nationalités).

L’édition 2018 du festival proposera encore au public une programmation variée avec du graffiti, des fresques murales, des installations, des sculptures et comme chaque années quelques belles nouveautés en guise de surprises!


TOUT SAVOIR SUR LA 5ème ÉDITION DU FESTIVAL :

Pour fêter ses 5 ans, le festival passera à un format de deux semaines réparties sur 4 îles polynésiennes : Tahiti, Raiatea, Bora Bora et Moorea.

Un nouveau défi pour Sarah Roopinia, la fondatrice du festival du graffiti et du street art à Tahiti. "Il n’est pas simple sur le plan logistique d’organiser simultanément sur 4 îles différentes la venue des artistes et de tout le matériel nécessaire pour peindre ou créer des œuvres de très grandes tailles. Mais pour notre 5ème édition anniversaire je tenais à faire découvrir le festival et les artistes internationaux à un plus grand nombre de polynésiens, surtout pour ceux qui n’ont pas la possibilité de se déplacer ou de voyager".

LES DATES ET LES LIEUX :

> TAHITI du 2 au 6 Juin, en centre-ville de Papeete
> RAIATEA du 6 au 9 Juin, sur le port d’Uturoa
> BORA BORA du 10 au 13 Juin
> MOOREA du 14 au 17 Juin

> ACCÈS : Gratuit

> ORGANISATEUR : Tahiti Nouvelle Génération

> CONTACT : Musée du Street Art de Tahiti - 12 rue Jeanne d’Arc - Centre Vaima - Papeete

> PLUS D’INFOS : Facebook ONO’U et Instagram @onoutahiti



La programmation artistique

IMG 7977 Christina Angelina aka STARFIGHTER en action - Crédit photo : Starfighter studio
IMG 7977 Christina Angelina aka STARFIGHTER en action - Crédit photo : Starfighter studio
Comme chaque année une sélection a été faite par l’organisation du festival parmi les artistes mondiaux dans la discipline de l’art contemporain urbain et du graffiti les plus en vue dans leur pays respectifs et dont la renommée internationale est reconnue.

Certains sont déjà venus à Tahiti et à Raiatea les années précédentes, le public les connaît bien et apprécie particulièrement leurs performances. D’autres viennent pour la première fois en Polynésie française et ce sera une découverte.

Lors du festival la Polynésie française et les femmes seront mises à l’honneur. Il y aura aussi deux jeunes talents polynésiens qui représenteront Tahiti et ses îles.

LES ARTISTES À L’AFFICHE DE LA 5ème ÉDITION :

- L’artiste Portugais BORDALO II
- L'espagnol OKUDA
- Le brésilien CRANIO
- L’italien PIXEL PANCHO
- La Californienne Christina Angelina aka STARFIGHTERA
- Le danois SOTEN de Copenhague
- La française VINIE
- Le couple Néo-Zélandais Charles et Janine WILLIAMS (aka PHAT1 et LADY DIVA)
- Et pour représenter Tahiti les deux artistes locaux ABUZ et RIVAL
(Voir photos pour chaque artiste)
LES TEMPS FORTS ET LES PERFORMANCES DU FESTIVAL 2018 :

1) L’OUVERTURE DU FESTIVAL À PAPEETE:

L’ouverture du festival 2018 se fera le 2 Juin à Papeete où les nouveaux venus réaliseront chacun une fresque murale pour agrandir le parcours Street Art ONO’U de Papeete.

> Le virtuose italien PIXEL PANCHO, l’américaine Christina Angelina et la française VINIE travaillerons sur 3 murs du centre-ville. 3 styles nouveaux à découvrir que les habitants de Papeete n’ont pas encore vu lors des éditions précédentes.

2) LA SUITE DU FESTIVAL ONO’U À RAIATEA:
Tous les artistes du festival devraient se rendre sur l’île sacrée dès le 6 juin.
Pas moins de 5 nouvelles fresques doivent y voir le jour faisant de la ville d’Uturoa le deuxième parcours street art de niveau international de Polynésie française, après celui de Papeete. 5 nouvelles fresques à Uturoa pour les 5 ans du festival.

3) PERFORMANCES GRANDIOSES ET INSTALLATIONS INÉDITES :
Il est prévu que les artistes BORDALO II et OKUDA présentent chacun des créations très spectaculaires sur les îles de Raiatea, de Bora Bora et de Moorea (voir encadré BORDALO et OKUDA).

4) FÊTE D’ ANNIVERSAIRE DES 5 ANS D’ONO’U : LE SAMEDI 9 JUIN À UTUROA
Des performances live de l’ensemble des artistes (Graffiti, Street Art, Trash Art, Peintures sur containers, trucks, pirogues etc) seront réalisées en public par tous les artistes du festival. Un grand spectacle ouvert à tous et gratuit pour fêter les 5 ans du festival Ono’u qui se prolongera dans la soirée.

Si Sarah Roopinia et son équipe ont à cœur de fêter l’événement ce samedi à Uturoa, c’est aussi parce que c’est un 9 Juin que la jeune polynésienne voyait le jour à Raiatea! Un clin d’œil du calendrier et une occasion unique de pouvoir fêter les 30 ans de la créatrice et présidente du festival sur son île natale avec les artistes en même temps que les 5 ans du festival !

5) PROLONGEMENT DU FESTIVAL À BORA BORA :
Les artistes se rendront ensuite à Bora Bora où du 10 au 13 Juin plusieurs œuvres murales seront créées pour la première fois sur l’île. Il y sera aussi organisé des rencontres avec les jeunes polynésiens pour leur faire découvrir l’art contemporain urbain. Du street art à Bora Bora. Totalement inédit !

6) CLOTURE DU FESTIVAL SUR L’ÎLE DE MOOREA :
Le festival 2018 se clôturera par les fresques réalisées à Moorea par les 3 artistes SOTEN, CHARLES et JANINE WILLIAMS, habitués du festival et qui avaient enchantés le public avec leurs créations l’an dernier (Les fresques du drapeau et des oiseaux de Polynésie française). Ils peindront pour la première fois à Moorea.

L’artiste Bordalo II mettra le point final à cette 5ème édition en signant une sculpture animalière dont il a le secret (voir encadré)




BORDALO ET OKUDA, DEUX STARS MONDIALES DU STREET ART EN TÊTE D’AFFICHE :

BORDALO 2 et ses œuvres « BIG TRASH ANIMAL» - Crédit Photos TNG/ONO’U-Bordalo2
BORDALO 2 et ses œuvres « BIG TRASH ANIMAL» - Crédit Photos TNG/ONO’U-Bordalo2
Cette année le festival accueillera de nouveau l’artiste Bordalo II venant de Lisbonne et l’artiste Okuda San Miguel venant de Madrid. Ces deux artistes hors norme nous réservent quelques belles surprises et notamment des installations et sculptures dans leur style respectif si particulier : "Trash Art" pour l’un et "Pop Art Surréaliste" pour le second!

Connus mondialement, ces deux stars de l’art contemporain urbain ont fait l’actualité en fin 2017 et début 2018 avec des réalisations et des expositions personnelles qui ont été plébiscitées à la fois par le grand public et par la profession. Leur côte artistique ne cesse de monter et il se confirme bien en 2018 que l’un et l’autre font réellement partie du fleuron international du street art, ce dont les plus importants médias américains et européens se sont fait l’écho. Nous aurons la chance de les voir créer au fenua!

> BORDALO II, crée des sculptures animalières à partir d’objets de récupération, de carcasses de voitures, de bouteilles plastiques et de déchets divers qu’il découpe, scie, perce, cloue, fixe, assemble et peint pour finalement donner naissance à des œuvres originales et spectaculaires. On se souvient tous de sa fameuse pieuvre géante réalisée sur la façade du Musée du street art de Tahiti (Au Centre Vaima). L’œuvre dite "Big Trash Animals" de l’artiste portugais sensibilise le public aux questions environnementales, dénonce les méfaits de la pollution et nous délivre un message fort en faveur du respect de la nature par l’homme. Du street art puissant et engagé à retrouver en Polynésie pendant le festival 2018. Ses expositions personnelles à San Francisco et à Lisbonne ont été des grands succès. (Voir photo)


IMG 7952 / 8017 L’exceptionnel OKUDA SAN MIGUEL qui vient de Madrid. - Crédit photo : TNG/ONO’U-Okuda
IMG 7952 / 8017 L’exceptionnel OKUDA SAN MIGUEL qui vient de Madrid. - Crédit photo : TNG/ONO’U-Okuda
> OKUDA SAN MIGUEL est une personnalité de tout premier plan de l’univers street art. Partout où il passe l’événement se produit avec des performances hors du commun. À Paris il réalise une fresque de 50 mètres de haut qui représente La Joconde sur un immeuble de 18 étages, ainsi qu’une installation très remarquée sur le Pont Alexandre III. En mars dernier il a créé à Valence une sculpture monumentale exposée au public sur l’une des places historiques de la ville (voir photo). Sa dernière exposition 2018 en Espagne a déjà attiré plus de 150.000 visiteurs en moins d'un mois. Lors du précédent festival c’est lui qui avait peint sur un grand mur de Papeete une interprétation street art du tableau "La femme au fruit" de Paul Gauguin. Cette année dans les îles il peindra et sculptera!


Sarah Roopinia, la fondatrice du festival international du Graffiti et du Street Art
Sarah Roopinia, la fondatrice du festival international du Graffiti et du Street Art
LE FESTIVAL ONO’U MET LES FEMMES A L’HONNEUR

> SARAH ROOPINIA est la Fondatrice et Présidente du festival
Le festival Ono’u c’est d’abord Sarah ROOPINIA, une jeune chef d’entreprise polynésienne née à Raiatea et qui a passé son adolescence à Tahiti. Elle donne à ce festival international de street art cette touche féminine faîte de créativité, de finesse et de passion. Prenant un grand soin à la sélection des artistes internationaux, elle leur transmet le goût de la culture polynésienne lors de toutes les réunions préparatoires du festival lorsqu’elle rencontre les artistes dans leur pays respectifs. Une ambassadrice de choix pour Tahiti et ses îles! A force de détermination et de travail la jeune polynésienne qui a créé le festival à l’âge de 24 ans en a fait l’un des plus importants et des plus connus du Pacifique. Elle fêtera ses 30 ans sur son île de Raiatea à l’occasion de cette 5ème édition.
PHOTO Sarah Roopinia ci-jointe.

> MARTHA COOPER est la photographe officielle du festival.Depuis 3 ans l’invitée d’honneur du festival est la célèbre photographe new-yorkaise MARTHA COOPER. Une personnalité mythique du Graffiti et du Street Art, connue et respectée à travers le monde pour ses reportages sur les artistes, les tendances et les lieux qui ont fait l’histoire de l’art urbain contemporain. Cela fait maintenant 40 ans qu’elle suit la scène artistique internationale et son œuvre photographique a été exposée dans d’importantes galeries et musées comme l’un des témoignages les plus complets sur les cultures urbaines (Graffiti, Hip Hop, Break, Street art...) Véritable légende vivante, elle est notamment l’auteur du très célèbre Subway Art, la "bible" des graffeurs et des amateurs de Graffiti. Son livre s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires sur tous les continents. La légendaire MARTHA COOPER viendra encore cette année en Polynésie française pour couvrir le festival ONO’U.

3 FEMMES ARTISTES AU FESTIVAL 2018 : Trois talents aux styles très différents

> Christina Angelina aka STARFIGHTER est une artiste multidisciplinaire qui est née en Californie à Santa Monica. Basée à Los Angeles, l’artiste américaine réalise de superbes fresques figuratives. Elle peint avec succès des portraits réalistes de femmes, dont elle traduit avec sensibilité les sentiments et les expressions. STARFIGHTERA a déjà collaboré avec les plus grands dans la réalisation de portraits féminins géants comme par exemple avec l’anglais FINDAC. Elle est très demandée aux Etats-Unis et participe à de nombreux show et festival. (Voir photo)

> VINIE est une artiste qui est issue de la scène graffiti française et qui propose une version poétique du street art. Son travail est subtil, coloré et emprunt d’une grâce communicative. Les personnages de VINIE se reconnaissent au premier regard. Elle peint le plus souvent le personnage d’une jeune femme qui s’insère dans son environnement avec douceur et tendresse. Les femmes de VINIE sont un véritable message de bonté et de tolérance.
La simple vision de ses œuvres murales créent dans la ville une forme de bien être très apprécié du public. (Voir photo)

> JANINE WILLIAMS est aussi connue sous son nom de "graffeuse" Lady DIVA.
Elle forme avec son mari Charles WILLIAMS ce duo artistique néo-zélandais qui chaque année est plébiscité par le public polynésien. Le couple est ardent défenseur de la culture océanienne et Maohi et fait partie des leaders de la scène graffiti et post-graffiti de Nouvelle-Zélande. Un des thèmes de prédilection de Janine WILLIAMS est la protection de la nature et des oiseaux endémiques du Pacifique sud. A Papeete et à Raiatea, elle a déjà peint lors des festival Ono’u 2016 et 2017 avec son mari deux grandes fresques représentant le monarque de Tahiti et d'autres oiseaux polynésiens en voie de disparition (voir photo)


ABUZ ET RIVAL : DEUX JEUNES TALENTS LOCAUX A L’AFFICHE D'ONO'U

IMG 5036 L’artiste local ABUZ en action au musée du street art de Tahiti - Crédit : TNG/ONO’U-JOZ
IMG 5036 L’artiste local ABUZ en action au musée du street art de Tahiti - Crédit : TNG/ONO’U-JOZ
Les organisateurs ont choisi les deux jeunes artistes locaux Romain PICARDI aka Abuz et Heiarii METUA aka RIVAL pour représenter Tahiti lors de cette 5ème édition.

> ABUZ avait remporté le concours du meilleur graffeur de Polynésie française lors du premier festival Ono’u en 2014. Devenu depuis un artiste professionnel bien connu au fenua, ONO’U lui a offert l’opportunité de peindre avec les artistes internationaux et de se faire connaître à l’international. Il a notamment peint à Los Angeles avec des graffeurs américains de renom, et il se prépare à participer prochainement à l'un des plus grands festival européens de graffiti en Angleterre. Abuz ainsi que Rival ont également réalisé des performances remarquées au Musée du street art de Tahiti et dans les locaux de Polynésie 1ère.

> HEIARII METUA dit RIVAL sera le plus jeune des artistes à l’affiche du festival 2018.
Il n’a que 25 ans mais a déjà participé au festival international du Graffiti à Tahiti en 2016 et 2017, réalisant plusieurs performances appréciées des organisateurs et du public. Il avait également pu travailler à la réalisation d’une fresque Ono’u au centre Vaima avec l’artiste emblématique français SETH. Ses réalisations totalement inspirées de l’iconographie et de la culture polynésienne lui permette de produire un art urbain original qu’il décline aussi bien sur murs et toiles que sur des pirogues ou des rames de Va’a.




Rédigé par () le Mardi 29 Mai 2018 à 10:50 | Lu 3533 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués