Tahiti Infos

Six jours pour lever des partenariats avec le grand dragon chinois


Gaston Flosse, à Tahiti le 10 octobre dernier, en compagnie de Xiaolin Li, présidente de l'APCAE.
Gaston Flosse, à Tahiti le 10 octobre dernier, en compagnie de Xiaolin Li, présidente de l'APCAE.
PAPEETE, lundi 23 décembre 2013 - Une délégation polynésienne conduite par le président Gaston Flosse est en mission en Chine du 24 au 29 décembre prochains, à l’invitation de l’APCAE.

Ce voyage fait suite à la mission conduite en Polynésie française par l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger, du 6 au 10 octobre derniers. Plusieurs protocoles d’accord de coopération avaient alors été signés, au terme de cette mission menée par Xiaolin Li, la présidente de l’APCAE. Gaston Flosse s’était félicité de fonder "beaucoup d’espoirs dans cette coopération entre la Chine et la Polynésie française".
"Nous allons en Chine pour continuer et achever, peut-être, les discussions dans les domaines de l’aquaculture et du Noni. Ensuite nous devons rencontrer les gros investisseurs, des sociétés d’Etat et privées qui sont intéressées par le projet Mahana beach", a-t-il aussi déclaré vendredi 20 décembre, à deux jours de son départ pour le géant asiatique.

Au menu de cette mission, divers projets structurants dont le Mahana Beach ; le projet de câble sous-marin Chine-Amérique latine via Tahiti ; l’exportation de Noni et divers partenariats dans l'agroalimentaire ; le projet aquacole de Makemo ; et la liaison aérienne Shanghai-Amérique latine via Tahiti.

Le Président Flosse est accompagné de Geffry Salmon, ministre du Tourisme en charge du Transport aérien, de Marcel Tuihani ministre en charge de l'Economie numérique et du P-dg de la compagnie aérienne Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin.

Les dossiers seront évoqués, et pour certains finalisés, durant les six jours de cette mission conduite au pas de course :

Mardi 24 décembre : le projet de câble sous-marin

La Polynésie a la nécessité, pour sécuriser sa connexion numérique à l’international via Honotua, de se brancher sur un second câble sous-marin. Ce besoin peut rencontrer l’attente partagée par les autorités chinoises et plusieurs pays d’Amérique du sud de développer leurs autoroutes de l’information sans emprunter le territoire américain. Un projet de câble sous-marin entre la Chine et l’Amérique latine est envisageable dans ce contexte. En chemin, Tahiti pourrait profiter de ce réseau sous-marin.
La société Huawei est le premier équipementier chinois spécialisé dans les télécoms et le câble.

• Rencontre avec l'Administration Nationale du Tourisme de la Chine – ANCT (organisme gouvernemental chargé de planifier et de coordonner la politique touristique de la Chine)
• Rencontre de travail avec le dirigeant de la compagnie Huawei

Mercredi 25 décembre : Grands travaux et liaison aérienne Chine-amérique latine

Un protocole d’intention avait été signé en octobre dernier entre le Président de la Polynésie française et la China Civil Engineering Construction Cooperation, la CCECC. Cette société publique chinoise travaille dans le domaine de la conception et du génie civil et dans le domaine hôtelier. Elle s’intéresse aux grands projets structurants que la Polynésie française entend développer, comme la reconstruction de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, le projet hôtelier Tahiti Mahana Beach, le port de Faratea et la voie rapide entre Papeete et Taravao.

Autre dossier : la liaison aérienne Shanghai-Sao Paulo avec escale à Tahiti. Le projet, évoqué en juillet constitue un élément essentiel du développement touristique avec le projet Mahana Beach. Cette liaison permettrait aux millions de passagers reliant chaque année l’Asie à l’Amérique du sud de gagner un temps considérable en passant par Tahiti. Ce flux important de touristes et d’hommes d’affaires pourrait constituer un puissant moyen de développer du tourisme local.

• Rencontre avec le PDG de la Banque de Développement de la Chine - CDB (banque gouvernementale de développement)
• Rencontre officielle avec le président de l'Administration de l'Aviation Civile de Chine – CAAC (autorité de l'aviation du ministère des transports de la chine) et réunion de travail,
• Rencontre de travail avec le PDG de la compagnie nationale China Civil Engineering Construction Corporation – CCECC (l'un des leaders chinois du BTP leader).

Jeudi 26 décembre : Possibles investisseurs pour le Mahana Beach

• Déplacement vers la ville de Chongquing
• Rencontre avec les dirigeants de la Chongquing Forebase Industrial Développement Holding and Co - CFIDH (Développement immobilier et hôtelier) et réunion de travail

Vendredi 27 décembre : Partenariats agroalimentaires

Une coopération avait été envisagée lors du séjour en Chine de Thomas Moutame, en novembre dernier entre la Polynésie française et la Nanguo Food Company pour la mise en place de petites unités de transformation dans les îles, notamment pour les mangues et agrumes aux Marquises, les litchis et autres fruits tempérés aux Australes, et l’amande de coco aux Tuamotu-Gambier.

• Visite du complexe hôtelier Banyan Tree récemment construit par la CFIDH
• Déplacement vers Haikou, capitale de la province de Hainan
• Rencontre avec les dirigeants de la Haina Nanguo Food Company (agroalimentaire) et visite des usines et réunion de travail.

Samedi 28 décembre : Besoin de 4 000 tonnes de noni par an

Un protocole d’intention établissant un partenariat en vue de l’exportation du noni vers la Chine avait été signé en octobre avec la société Xisha Noni. Le directeur général de cette société qui produit du jus de noni, Hong Wang, s’est engagé à acheter un minimum de 4 000 tonnes de noni par an, au prix du marché local, à échéance de trois ans. La société Xisha Noni assurera également la mise en place du réseau de transport du noni entre les producteurs et Tahiti et son conditionnement en vue de l’exportation.

• Visite de plusieurs complexes hôteliers et centres industriels de cette riviera chinoise
• Rencontre avec les dirigeants de Hainan Airlines Group (transport aérien - quatrième transporteur chinois)
• Déplacement vers Sanya pour visiter les installations et les plantations de Xisha Noni.

Dimanche 29 décembre :
• Arrivée à Wuxi
• Visite de la compagnie Shunfeng Photovoltaic International Limited – SPIL (énergie renouvelable, leader mondial du photovoltaïque) et réunion de travail
• Réunion de travail de bilan et dîner officiel offert par l'APCAE

Lundi 30 décembre : Retour à Papeete via Tokyo

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 23 Décembre 2013 à 14:06 | Lu 2066 fois