Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Seulement un hypertendu sur deux suit scrupuleusement son traitement



Seulement un hypertendu sur deux suit scrupuleusement son traitement
PARIS, 11 déc 2012 (AFP) - A peine plus de la moitié des quelque 12 millions de personnes hypertendues traitées en France suivent scrupuleusement leur traitement (doses, horaires...), selon une étude rendue publique mardi.

Selon l'étude FLAHS 2012 réalisée par Kantar Health, à la demande du Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle (CFLHTA), l'observance du traitement n'est "optimale" que pour 54% des hypertendus, alors qu'elle l'est pour 56% des patients traités pour un cholestérol trop élevé et 47% pour ceux atteints de diabète.

Parmi les raisons évoquées figurent le nombre important de médicaments à prendre (23%), la prise avec retard par rapport à l'heure habituelle (22%) ou la mémoire qui fait défaut (7%).

L'hypertension artérielle est une maladie silencieuse qui, si elle est négligée, peut entraîner des attaques cérébrales, des infarctus, des insuffisances cardiaques ou des démences. Elle touche autant les hommes que les femmes et sa prévalence augmente avec l'âge, touchant près de 60% des personnes de 75 ans et plus.

Elle pourrait, selon le CFLHTA, concerner jusqu'à 15 millions de personnes au total en France, dont 4 millions ne seraient pas diagnostiquées.

Selon le dernier baromètre FLAHS, 30% des personnes interrogées de plus de 35 ans suivent actuellement un traitement contre l'hypertension, soit 11,4 millions de personnes au total contre 8,2 millions il y a dix ans.

Un nombre croissant d'hypertendus traités possède un appareil d'automesure à domicile (41% contre 36% en 2010), mais son utilisation reste très aléatoire: la moitié des patients traités l'utilisent "une fois de temps en temps" tandis que 2% seulement réalisent une mesure "convenable" avant une visite médicale, selon "la règle des trois" : 3 mesures avant le petit-déjeuner, 3 mesures le soir avant le coucher et 3 soirs de suite.

Dans un commentaire accompagnant l'étude, le CFLHTA redoute que certains patients ne soient" tentés ou contraints" de renoncer aux soins après le retrait de l'hypertension sévère de la liste des maladies longue durée (ALD) remboursées à 100% par l'assurance maladie.

"Cette mesure, c'est mépriser l'hypertension et sa prévention depuis 20 ans", estime le Pr Jean-Jacques Mourad, ancien président du comité, alors que 70.000 nouveaux hypertendus sont diagnostiqués chaque année.

Contrairement aux anciens malades, ces derniers ne bénéficieront plus de la prise en charge à 100% des traitements, dont le coût global est estimé par le Pr Mourad à 500 euros par semestre, alors que seulement 40% des hypertendus auraient une mutuelle.

Un livret d'information "hypertendus : suivez le guide" sera par ailleurs mis à la disposition des patients le 18 décembre prochain sur le site du CFLHTA à l'occasion de la Journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle.

(www.comitehta.org)

Rédigé par () le Mardi 11 Décembre 2012 à 06:01 | Lu 348 fois






1.Posté par Tehei le 11/12/2012 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ch'ais pas pourquoi , mes tous les matins j'me réveille hypertendu , c'est grave , docteur ?

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies