Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Sénatoriales: quatre femmes élues en Outre-mer,les équilibres se maintiennent



Paris, France | AFP | lundi 28/09/2020 - En Outre-mer, quatre femmes ont été élues dimanche sénatrices sur sept sièges à pourvoir, dans des territoires où s'imposent souvent les majorités locales, loin des enjeux nationaux, mais où les équilibres entre majorité gouvernementale et opposition se maintiennent.  

A Wallis-et-Futuna, premier territoire à voter, avec 10 heures d'avance sur Paris, Mikaele Kulimoetoke (DVG, mais référent LREM dans l'archipel) a créé la surprise en détrônant Robert Laufoaulu (DVD), qui siégeait au palais du Luxembourg depuis 1998. Candidat pour le groupe d'opposition de l’assemblée territoriale, il a recueilli 12 voix sur 21 au deuxième tour contre le sortant. En tout cinq candidats briguaient le siège de sénateur.

Dans les Antilles, Micheline Jacques (Les Républicains), unique candidate à Saint-Barthélemy, a été élue sénatrice au premier tour, en obtenant douze voix sur les 21 grands électeurs appelés aux urnes, soit 57% des suffrages. Directrice d’école, Micheline Jacques succède à Michel Magras (LR) qui était le premier sénateur de cette île de 10.000 habitants, devenue Collectivité d’Outre-Mer en 2007. Il était aussi le président de la délégation Outre-mer du Sénat.

Dans l'île voisine de Saint-Martin, une autre femme, Annick Pétrus (apparentée Les Républicains), candidate soutenue par la majorité territoriale, remporte l'élection largement au second tour (15 voix sur 21) et succède donc à Guillaume Arnell (DVG), qui se représentait. Conseillère territoriale, 3ème vice-présidente de la Collectivité, la première femme sénatrice de l'île partait largement favorite.

En Guyane, seul territoire français d'Amérique du sud, le sénateur LREM Georges Patient a été réélu dès le premier tour pour un troisième mandat, avec 53, 98% des voix des 533 grands électeurs. 

L'autre siège est revenu à la maire de Cayenne, Marie-Laure Phinėra-Horth (DVG), élue pour la 1e fois à ce poste. Le sortant Antoine Karam (LREM) ne se représentait pas. Mme Phinėra-Horth est sous le coup d'une enquête pour emploi fictif présumé au centre hospitalier de Cayenne.

Enfin, en Polynésie, dernier territoire français à voter avec 12 heure de retard sur Paris, Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch (DVC tout les deux), les deux candidats soutenus par le Président de la Polynésie française Edouard Fritch, ont été élus sans surprise dès le premier tour à Papeete par 726 les grands électeurs de cette collectivité d’outre-mer, avec chacun 68,23% des voix. 

Lana Tetuanui était sénatrice sortante (apparentée Union centriste), mais c’est un premier mandat pour Teva Rohfritsch, qui était vice-président du gouvernement jusqu’à début septembre, et remplace Nuihau Laurey (qui se représentait). Le leader indépendantiste Oscar Temaru, qui se présentait, n'a recueilli que 11,88% des suffrages.

le Lundi 28 Septembre 2020 à 07:02 | Lu 258 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus