Tahiti Infos

Royaume-Uni: le prestigieux collège de Winchester va s'ouvrir aux filles


Londres, Royaume-Uni | AFP | mardi 09/02/2021 - Le Winchester College, très élitiste pensionnat pour garçons du sud de l'Angleterre dont est diplômé le ministre des Finances Rishi Sunak, a annoncé mardi qu'il allait s'ouvrir partiellement aux filles, pour la première fois depuis sa fondation en 1382.

Cette petite révolution s'inscrit dans le cadre d'une réforme visant à inscrire "dans le XXIe siècle" cette école où les frais de scolarité s'élèvent à près de 42.000 livres par an (environ 47.400 euros). 

"Après près d'un siècle de délibération sur le sujet, nous allons introduire des filles dans l'école au cours des prochaines années", a détaillé le collège sur son site internet. "L'admission de filles apportera des avantages multiples: nouveaux défis intellectuels, diversité de pensée, horizons plus larges", a-t-il ajouté. 

L'établissement, qui héberge actuellement environ 700 garçons dès le collège, admettra au moins 30 élèves externes, dont environ la moitié de filles, dès l'équivalent du lycée "au plus tard pour la rentrée 2022", a-t-il détaillé. Jusqu'à 50 pensionnaires filles devraient être reçues dès 2024 au collège. 

Le Winchester College, qui souhaite à terme accueillir quelque 850 élèves, ambitionne également d'augmenter de 25% le nombre de boursiers pour le faire passer de 120 à 150 en 2024 et d'accroître les possibilités de cours en ligne pour renforcer "les collaborations" avec les écoles publiques. 

"Ces changements constituent une nouvelle phase excitante de l'histoire de Winchester, qui apportera de nombreux avantages aux générations (d'élèves) actuelles et futures", a commenté un responsable du collège, Richard Stagg, dans un communiqué. 

Le Winchester College est l'un des plus prestigieuses écoles secondaires privées du Royaume-Uni, au même titre que le collège d'Eton, réservé aux garçons de l'élite britannique.

Ce dernier avait annoncé en mai 2020, lors de la première vague de coronavirus, un investissement de 100 millions de livres (112 millions d'euros au cours actuel) sur cinq ans pour contribuer à réduire les inégalités éducatives creusées par la pandémie. 

Il s'agit notamment d'augmenter le nombre d'élèves dispensés des frais de scolarité ou de développer des partenariats avec des écoles publiques, surtout "dans des zones défavorisées". 

le Mardi 9 Février 2021 à 02:13 | Lu 494 fois