Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"Rien ne garantit aux entreprises le professionnalisme des cabinets de formation"



"Rien ne garantit aux entreprises le professionnalisme des cabinets de formation"
L’Organisation professionnelle du conseil, de l’interim et de la formation (OPCIF) rebondit sur le changement de direction à la tête du fonds paritaire de formation pour annoncer la mise en place prochaine d’une certification qui garantira aux entreprises, aux salariés et au Pays la qualité des prestations proposées par les cabinets spécialisés en Polynésie.

« Comment s’assurer du réel professionnalisme de ces cabinets ? La réponse est simple : il n’existe rien actuellement qui garantisse aux entreprises, à leur salariés et in-fi ne aux pouvoirs publics, car il s’agit d’argent public, que tel ou tel organisme puisse être considéré comme sérieux, car reconnu comme professionnel, dans ses pratiques, sa solidité financière, la qualité de ses intervenants et celle de ses relations avec ses clients » explique l’OPCIF dans un communiqué.

En métropole, les membres de la Fédération de la Formation Professionnelle ne peuvent devenir membres de cette organisation sans que la reconnaissance de leur professionnalisme n’ait été certifiée au préalable par l’ISQ, un organisme indépendant, et tripartite (Etat, clients et organismes de formation).

L’OPCIF souhaite mettre en place le même système de certification en Polynésie française. « Il est indispensable de permettre à la profession, mais aussi à ses prescripteurs et aux pouvoirs publics d’avoir une meilleure vision et d’être assuré du professionnalisme des organismes de formation » précise l’organisation, qui travaille depuis un an à sa mise en place.

Rédigé par F K le Vendredi 25 Novembre 2011 à 15:10 | Lu 704 fois







1.Posté par P.T. le 26/11/2011 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est encore difficile de croire qu'une émanation du MEDEF puisse produire un label sans parler de clanisme, de copinage, ou devoir payer une cotisation… Surtout quand on sait que c'est encore M. Tapeta-Servonnat, du MEDEF, qui à mis en place une directrice qui aura écarté des Organismes de formation de façon directe ou indirecte… en faveur de proche, d'ex ou de concubin…



2.Posté par Gabs le 28/11/2011 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que veux-tu P.T... Il est rès difficile de changer des habitudes acquises depuis des années... surtout quand il s'agit d'argent public ! Et dans ce domaine précis, il s'agit de plus de 500 millions de francs qui attisent la convoitise de certains, très bien connus de tous mais... CHUUUUUUTTTTTTTTTTT ! Faut pas le dire !

Petit exemple : formation à l'accueil du public pour 3 personnes sur 3 demi-journées : 600.000 XPF, soit 50.000 XPF/heure !
Effectivement, cet argent n'est pas perdu pour tout le monde !

3.Posté par opcif le 29/11/2011 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ PT et Gabs, vos deux commentaires sont une des rasions pour lesquelles il est essentiel qu'un orgnaisme extérieur au fenua instruise les dossiers de qualification en utilisant une méthodo reconnue au niveau national et européen.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus