Tahiti Infos

Rejet du pourvoi de la CPS par le conseil d'Etat: pour "en marche Polynésie", Te Nati / Front National perds l’occasion de se taire.


PAPEETE, le 6 octobre 2017- "En Marche Polynésie a réagit au communiqué publié hier par Te Nati/font national sur la décision de l'Etat de rejeter le pourvoi en cassation de la CPS :

Te Nati / Front National perds l’occasion de se taire.

"Dans un communiqué le Te Nati officine locale du Front National commente la décision récente du Conseil d’État rejetant le pourvoi de la Caisse de prévoyance sociale.
La Caisse de prévoyance sociale (CPS) demandait à être remboursée par l’État français des sommes qu’elle a déboursées en faveur d’une victime des essais nucléaires.
Les Sages du Palais-Royal estiment que « les moyens avancés par la Caisse de prévoyance sociale ne sont pas de nature à permettre l’admission du pourvoi ».

Leur décision est définitive.

Te Nati / Front National de commenter et de mettre en cause : « Au pied du mur, on mesure la valeur des belles promesses du candidat Macron, de ses représentants nationaux et locaux sur la responsabilité de l’État en matière de nucléaire »

La République en Marche Polynésie tient à rappeler le principe constitutionnel, base de la démocratie française à savoir la stricte séparation en les trois pouvoirs Législatif, Exécutif et Judiciaire.

En sa qualité de juridiction administrative suprême, les sages du Conseil d’Etat rendent des décisions totalement indépendantes de l’exécutif dont du gouvernement…. Sic…

Les commentaires du représentant local du parti d’extrême droite font ici la démonstration de la façon dont le Front National bafouerait les fondements de la démocratie si par improbable accident il arrivait au pouvoir."

Rédigé par () le Vendredi 6 Octobre 2017 à 09:40 | Lu 6100 fois