Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Réforme de la PSG : CSTP-FO, O Oe to oe rima et Otahi prêts à lancer une « grève générale »



Régis Chang, directeur de la CPS, a présenté vendredi aux membres du syndicat O Oe to oe rima la situation actuelle de la protection sociale généralisée et les pistes de réforme.
Régis Chang, directeur de la CPS, a présenté vendredi aux membres du syndicat O Oe to oe rima la situation actuelle de la protection sociale généralisée et les pistes de réforme.
PAPEETE, le 29 avril 2016. Après avoir claqué la porte des rencontres bihebdomadaires sur la réforme de la protection sociale généralisée, CSTP-FO, O Oe to oe rima, Otahi et CSIP ont décidé de déposer des préavis de grève « tous azimuts » pour dénoncer les mesures annoncées. Tunia Terevaura de O Oe to oe rima annonce « plus de 11 000 préavis » en préparation.


Vendredi matin, le directeur de la CPS Régis Chang a présenté aux membres du syndicat O Oe to oe rima la situation actuelle de la protection sociale généralisée et les pistes de réforme. Pour bien mettre en évidence la nécessité d'une refonte du système, il a comparé notre situation à ceux de la Nouvelle-Calédonie et de la métropole.
Mais le syndicat a déjà pris sa décision, il ne veut pas de la réforme qui semble se dessiner à l'issue des ateliers. Le 21 avril dernier, aux côtés de la CSTP-FO, Otahi et CSIP, il a claqué la porte des rencontres bihebdomadaires sur la réforme de la protection sociale généralisée. Depuis, les quatre syndicats préparent des préavis de grève tous azimuts. « Plus de 11 000 préavis seront déposés », assure Tunia Terevaura de O Oe to oe rima. « J'appelle toute la population à nous suivre car ils ont l'intention d'aller aussi dans les poches des petits commerçants, des petits pêcheurs... Le syndicat travaille pour la population pas seulement pour ses adhérents . »
Le syndicaliste reproche au gouvernement de se précipiter dans cette réforme. « Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités », souligne-t-il. « S’il le faisait, on pourrait travailler sur les préconisations et prendre une décision d'ici deux à trois ans et non pas activer les choses comme ça on n'est pas d'accord ».

Les préavis déposés la semaine prochaine

Les préavis de grève devraient être déposés la semaine prochaine. Si aucun accord n'est effectif d'ici là, les grèves pourraient effectives dès la semaine suivante.
Dimanche, 1er mai, « les syndicats des salariés seront reçus à la présidence à l’occasion de la Fête du Travail », annonce le service communication de la présidence sans préciser quel(s) ministre(s) les recevra. Pour Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP-FO, rencontrer la ministre du Travail et des Solidarités Tea Frogier n'est pas suffisant. « On ne négocie plus avec elle », souligne-t-il. Il souhaite discuter du sujet avec le président du Pays dorénavant. Or, celui-ci après son voyage aux Samoa sera sur la route pour rejoindre le Premier ministre Manuel Valls en Nouvelle-Zélande.

Dans un interview mercredi à Radio 1, Edouard Fritch avait renvoyé les syndicats à « leurs responsabilités ». « Le texte qu'on leur soumet est issu des ateliers de travail. Tout le monde y était invité et tout le monde n'est pas venu », a-t-il souligné. « Dès le départ, certains ne voulaient pas participer à la décision. Je continue à compter sur eux : il faut que chacun de nous prenne ses responsabilités. C'est la raison pour laquelle je vais y aller. Ils me taperont dessus, voudront me couler, et bien je coulerai mais je ne veux pas faire comme les autres fuir mes responsabilités. »

Jeudi, Tea Frogier, est revenu sur le calendrier de la réforme de la PSG. "Forts des avis des uns et des autres (après les dernières réunions d'information), nous pourrons procéder aux arbitrages nécessaires à la pérennisation de notre PSG et entamer le lourd processus d'élaboration des textes qui sera poursuivi au second semestre pour une présentation idéale lors de la prochaine session budgétaire", a-t-elle annoncé. L'objectif étant de mettre en place la réforme dès l'an prochain.

A Ti'a i Mua continue les négociations

A Ti'a i Mua s'est une nouvelle fois clairement démarqué des quatre autre syndicats jeudi lors d'une conférence de presse. "L'appel à la grève doit être faite sur la base d'une étude sérieuse", met en avant Dimitri Pitoeff, l'un des deux membres de A Ti'a Mua qui participe aux réunions sur la réforme de la PSG. "Il faut réformer la PSG : on ne peut pas continuer comme ça. Ils ne sont pas là depuis février 2015 pour discuter et avoir des éléments. Ils ne reconnaissent pas la situation difficile dans laquelle se trouve le régime maladie de retraite et la nécessité de réformer le régime de solidarité. Il faut que tout ça devienne transparent et qu'on trouve les moyens de réformer. Ce n'est pas en quittant la table des négociations qu'on arrive à faire une réforme la PSG."

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 29 Avril 2016 à 17:15 | Lu 2467 fois

Tags : PSG, REFORME, SANTE






1.Posté par moana le 29/04/2016 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils connaissent la situation difficile de la PSG et de la retraite....mais ils préfèrent mettre la tête dans le sable. Un tel déni de la réalité est irresponsable. Irresponsable déjà d"avoir accepté à l'époque la validation gratuite de la tranche B....c'est vrai qu'un certain nombre de syndicaliste de l'époque partaient à la retraite, il faut bien en profiter sur le dos des cotisants actuels.

2.Posté par Ronald TANGUY le 30/04/2016 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chouette, les syndicalistes vont encore prendre la population en otage. ils vont encore bloquer les routes. Alors entre nos pourritiques qui se la coule douce et les syndicalistes qui tirent la couverture vers eux en prenant la population en otage si on exécute pas leur revendications ? Mais je ne vois aucuns syndicalistes faire la grève général pour que nos pourritiques cotisent à la CPS comme tous le monde. C'est quand même marrant !!!

3.Posté par TAATA POOR le 30/04/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les syndicalistes ne travaillent que pour eux-mêmes pas pour les salariés cotisants ni les ressortissants du RST-PSG qui, à force d'écouter ces gens grassement surpayés (la plupart fonctionnaires) et payés par nos cotisations ainsi que les versements (aide) du territoire, bientôt ne pourront plus bénéficier de la prise en charge de leur future maladie....

4.Posté par Ferurira''a le 01/05/2016 09:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J''ai 46ans 10ans d''ancienneté, je calcule par rapport au formule du pays : Retraite à 62ans/Cotisation taux plein à 40ans. (46+30= 76ans je pourrais partir, c''est quoi ça UA KARUKARUROA, si je part à 62ans j''aurais cotisé 26ans, je serais dans l kaka

5.Posté par Buffalo Bill le 02/05/2016 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les syndicats menacent les entreprises d'une grève générale: mais en quoi les entreprises sont elles responsables individuellement de décisions prises en matière de politique générale par le gouvernement, qu'est ce qu'elles pourraient bien négocier avec leurs propres délégués...il s'agit bien d'une prise en otage du monde économique et d'un dévoiement de l'action syndicale. S'ils veulent manifester, qu'ils prennent des congés.

6.Posté par taramea le 03/05/2016 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Galenon, Terorotua, Legayic,Frébault, vont percevoir leur retraite à la fin du mois, et leur indemnité du CESC, idem pour Lucie Tiffenat, en gros, ils disent aux salariés de faire grève pendant tant de jours, et ne seront pas payé, par contre les signataires des préavis eux, auront leurs émolument. Mahinui, pareil, il sera payé et aura ses indemnité du CESC. C'est çà le syndicalisme ? Non, heureusement qu'il y a un syndicat sérieux qui essaie de faire en sorte que la PSG soit une réussite pour les travailleurs.

7.Posté par Mata le 04/05/2016 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Ferurira'a t'as commencé à bosser à 36 ans alors qu'en moyenne on commence entre 18 et 25ans, c'est normal de côtiser plus longtemps. Et si moi je commence à travailler à 50ans, retraite pleine aussi à 62ans ia ? e hoa era !

Galenon, Terorotua, Legayic et cie, gros chalala, racontent toujours n'importe quoi et y'en a hoa qui suivent comme des moutons, ce sont ces moutons qui leur donne du pouvoir. Quand les moutons auront compris leur manège ils ne seront plus rien ! Ces gars là veulent juste leur FRIC ! Ils s'en foutent de la population !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués