Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Quand le coronavirus perturbe les voyages scolaires



Tahiti, le 10 mars 2020 - L’épidémie de coronavirus n’a pas que des répercussions sur les voyageurs qui arrivent en Polynésie, les établissements scolaires qui prévoyaient des voyages à l’étranger sont contraints de revoir leurs plans. Comme l’école Maatea de Moorea, qui a annulé un séjour culturel en Nouvelle-Zélande.
 
Victime indirecte de l’épidémie mondiale de coronavirus, l’association des parents d’élèves de l’école Maatea à Moorea a tenu lundi une conférence de presse en forme d’exutoire contre les conséquences de la propagation du virus, notamment chez nos voisins néo-zélandais. En effet, l’association des parents d’élèves a pris la décision d’annuler un voyage scolaire de CM2 en Nouvelle-Zélande, programmé pour la période du 29 mars au 8 avril prochain, pour 30 élèves et 14 adultes, pour des échanges culturels avec des élèves maori. Problème, l’association espère aujourd’hui un remboursement intégral des billets d’avion auprès de la compagnie Air New Zealand, qui ne peut hélas que proposer de décaler le voyage ou d’en garder la valeur pour un prochain voyage scolaire organisé par l’association en changeant les noms des réservations.
 
Les parents d’élèves de l’école primaire avaient préparé ce voyage scolaire et culturel depuis deux ans avec notamment plusieurs recherches de fonds. Ils ne veulent donc pas aujourd’hui payer un montant supplémentaire pour décaler le voyage, mais pas non plus prendre de risques pour leurs enfants. Ils dénoncent un "cas de force majeur" auquel la compagnie se trouve également confrontée. "Nous comprenons parfaitement les craintes légitimes des parents d’élèves, mais à partir du moment où nos vols sont maintenus, la règle est la même pour toutes les compagnies", explique la direction d’Air New Zealand. "Nous avons proposé de la flexibilité pour décaler la valeur des billets, pour dégrouper le groupe pour que chaque famille récupère la possibilité de voyager individuellement à une autre date, mais nous ne pouvons pas rembourser tous les billets quand nos vols sont maintenus. Il faut comprendre que cette épidémie a un impact économique pour nous aussi."
 
Le cas de l’école Maatea est loin d’être unique. Rien qu'avec Air New Zealand, quatre voyages scolaires sont prévus lors des prochaines périodes de vacances. Le Pays avait d’abord pris la décision d’annuler ces voyages, avant de revenir sur sa décision en indiquant aux établissements qu’ils pouvaient les maintenir, mais en faisant signer une décharge parentale. Sur ces quatre voyages, l’école Maatea est la seule à avoir choisi d’annuler intégralement son séjour. "Avec cette décharge parentale, personne ne veut envoyer ces enfants dans un nid de coronavirus", s’inquiète le président de l’association des parents d’élèves à Maatea. Problème, personne ne veut non plus payer le prix d’une telle décision.

Rédigé par Toatane Rurua et Antoine Samoyeau le Mercredi 11 Mars 2020 à 00:01 | Lu 1813 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Mai 2020 - 18:05 ​Le réseau TEP repris par… la TEP

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus