Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Puissant séisme au Nord-est de Fidji, forte réplique en Nouvelle-Zélande



SUVA, mercredi 8 septembre 2010 (Flash d'Océanie) – L’activité sismique demeure intense dans le Pacifique Sud-ouest avec, mercredi, aux aurores, un puissant séisme de magnitude 6,3 sur l’échelle de Richter qui a frappé au Nord-est de Fidji, près de l’île de Vanua Levu, non loin des Wallis-et-Futuna, rapporte l’institut géophysique américain USGS.


Puissant séisme au Nord-est de Fidji, forte réplique en Nouvelle-Zélande
Ce séisme est survenu à 4h13 locales (GMT+12) et son épicentre a été localisé à 155 kilomètres à l’Est-nord-est de la ville de Labasa, chef-lieu de l’île de Vanua Levu (350 kilomètres au Nord-est de la capitale Suva).
La profondeur de cet événement a été estimée à dix kilomètres en-dessous du niveau de la mer.
Aucun dégât ni blessé n’a été immédiatement signalé, mais les résidents de Vanua Levu ont déclaré avoir fortement ressenti une secousse.
Aucune alerte au tsunami n’a été générée par le centre régional (Pacific Tsunami Warning Centre, PTWC) basé à Pearl Harbour (Hawaii).

Localisation et visualisation via Google Maps à l’adresse suivante :
http://maps.google.com/maps?q=-15.8694+-179.2611(M6.3+-+FIJI+REGION+-+2010+September+07++16%3A13%3A32+UTC)&ll=-15.8694,-179.2611&spn=2,2&f=d&t=h&hl=e

Entre-temps, deux mille cinq cent kilomètres plus au Sud, un autre séisme a frappé mercredi à 7h49 locales (GMT+13) tout près de la ville néo-zélandaise de Christchurch, où un puissant séisme avait déjà causé, samedi 4 septembre 2010, d’énormes dégâts matériels et infrastructurels.

Localisation et visualisation via Google Maps à l’adresse suivante :

http://maps.google.com/maps?q=-43.4371+172.5902(M5.0+-+SOUTH+ISLAND+OF+NEW+ZEALAND+-+2010+September+07++19%3A49%3A57+UTC)&ll=-43.4371,172.5902&spn=2,2&f=d&t=h&hl=e


Cette nouvelle secousse sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande a eu lieu à une très faible profondeur et son épicentre a été localisé à moins de quinze kilomètres au Nord-nord-ouest de Christchurch.
Les craintes des autorités locales, qui ont enregistré près d’une centaine de répliques sur la même zone depuis samedi dernier, dont certains ont dépassé la magnitude cinq, sont avant tout que ces nouvelles vibrations ne viennent encore fragiliser et achever de détruire des édifices ou bâtiments déjà touchés à des degrés divers par la secousse majeure de ce week-end.
De plus, les riverains, traumatisés par la première secousse, redoutent à chaque nouveau séisme de nouveaux dégâts, voire un tsunami.
Plusieurs centaines de personnes se trouvent toujours dans des centres d’accueil alors que les services essentiels étaient progressivement rétablis depuis lundi.
Alors que le Premier ministre John Key a annoncé mardi qu’i annulait un déplacement initialement prévu pour commencer ce week-end et qui incluait un passage en France (et des rencontres programmées avec le Président français Nicolas Sarkozy et son Premier ministre François Fillon), mais aussi une rencontre avec la Reine Elizabeth II d’Angleterre dans son château écossais de Balmoral, cette dernière a fait parvenir, dans la nuit de mardi à mercredi, un message de sympathie aux Néo-zélandais.
Le gouvernement de Wellington a aussi annoncé mardi la mise en place dès cette semaine d’un système spécial d’aides aux Petites et Moyennes Entreprises pour venir en aide aux nombreux employés en chômage technique.
Cette allocation, qui se matérialise par une sorte d’avance sur salaire aux employeurs, se monte à 350 dollars néo-zélandais (environ deux cent euros) par semaine et par employé pour les sociétés de moins de vingt employés et devrait concerner jusqu’à cinq mille PME de la région.
Alors que l’armée a été appelée à la rescousse pour épauler les services d’urgence civils, les autorités ont aussi annoncé que dans le cadre des opérations de nettoyage, les pensionnaires de la prison locale (qui a été temporairement déménagée, par précaution) seraient eux aussi mis à contribution.




Rédigé par PaD le Mardi 7 Septembre 2010 à 13:41 | Lu 1498 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués