Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Projet Voltaire : les salariés d'ATN deviennent des pros en orthographe



Les 15 meilleurs salariés d'ATN au Projet Voltaire ont reçu de nombreux lots pour les récompenser de leurs bons résultats.
Les 15 meilleurs salariés d'ATN au Projet Voltaire ont reçu de nombreux lots pour les récompenser de leurs bons résultats.
PAPEETE, le 20 novembre 2017 - Près de 60 salariés de la compagnie aérienne Air tahiti Nui se sont formés à la grammaire et à l'orthographe française grâce au Projet Voltaire. Une formation sur internet, validée par un certificat national et récompensée en interne par une remise de prix aux meilleurs grammairiens de l'entreprise.

C'est une initiative originale qui a été mise en place par le service des ressources humaines de la compagnie Air Tahiti Nui. En collaboration avec la CCISM, le service a proposé de participer au Projet Voltaire à tous leurs collègues intéressés. Le Projet Voltaire est une plateforme de cours de grammaire et d'orthographe en ligne, qui se termine après un an de formation et d'entrainement par un examen de trois heures pour valider son niveau.

Mélanie Chable, chargée du recrutement et de la formation à ATN
Mélanie Chable, chargée du recrutement et de la formation à ATN
On pourrait penser qu'un tel projet, très intellectuel, n'aurait pas mobilisé les foules… Pourtant ce sont finalement près de 60 volontaires qui se sont inscrits, dont 56 ont passé l'accréditation. Pour Mélanie Chable, chargée du recrutement et de la formation des salariés dans le service des ressources humaines d'ATN qui a suivi le projet dès le début (et qui a terminé 4ème de l'entreprise après l'examen), c'était une bonne surprise. "Pour motiver les participants nous avons organisé un challenge avec des lots à gagner, comme des bons repas ou des goodies. Le plus gros lot à gagner était un week-end de deux nuits à Moorea. Nous avons récompensé les 15 premiers, ceux qui ont eu les meilleures notes à la certification Voltaire, et les 15 personnes qui ont atteint plus de 90 % d’entraînement sur la plate-forme. Au niveau pratique, au lieu de faire un an d'apprentissage nous avons décidé de limiter les cours à trois ou quatre mois, puis nous avons ouvert des dates pour la certification où les gens pouvaient s'inscrire selon leurs disponibilités."

"Il y a beaucoup de documents qui partent en interne comme en externe avec des fautes"

Mélanie nous explique que la motivation derrière ce challenge est surtout professionnelle : "comme dans toutes les entreprises nous constatons qu'il y a des problèmes d'orthographe, il y a beaucoup de documents qui partent en interne comme en externe avec des fautes… Donc l'intérêt d'améliorer l'orthographe de chacun est évident. Il y a ceux qui avaient déjà une bonne orthographe mais souhaitaient participer quand même, et d'autres qui avaient plus de lacunes et qui souhaitaient avoir accès à cette plate-forme d’entraînement pour améliorer leur niveau."

Et tous les salariés présents ont confirmé avoir fait d'énormes progrès en quelques mois. Il faut dire que le Projet Voltaire est particulièrement bien conçu. Accessible sur un PC, tablette ou smartphone, la plate-forme de cours adapte automatiquement sa difficulté au niveau de l'élève. Ce service de e-learning a même été élu "meilleur service d’apprentissage en ligne toutes disciplines confondues" en 2016 par l'EFFEP (European foundation for e-learning projects).


Guillaume Tougeron, responsable sûreté et plan de crise à ATN

Guillaume a obtenu la meilleure note de l'entreprise au Projet Voltaire avec 898/1000
"Ça tire toute l'entreprise vers le haut et ça sert vraiment en milieu professionnel"


"Mon travail à ATN c'est beaucoup de communication interne et de la rédaction de procédures, en français ou en anglais. Donc je ne communique pas forcément beaucoup avec l'extérieur, mais j'ai une vraie passion pour la littérature, j'ai même écrit des livres… Donc c'était l'opportunité de me remettre un peu dans la grammaire, on oublie les règles. J'ai beaucoup progressé avec les cours en ligne et les entraînements.
Je trouve que tout le site du Projet Voltaire est très bien fait, surtout la plateforme de cours. J'ai suivi la préparation où nous étions inscrits, mais je suis aussi allé plus loin, en allant fouiner sur le site récupérer les règles de grammaires, sur les forums quand j'avais une question… Je me suis vraiment passionné pour ça et je me suis vraiment rendu compte que j'avais oublié beaucoup de choses ! Ce que j'ai appris dépasse très largement ce dont j'aurai besoin dans le milieu professionnel. Finalement le français que l'on utilise au travail est assez pauvre, parce qu'on a besoin d'efficacité et de simplicité, que ce soit compréhensible par tout le monde. Donc je suis allé largement au-delà de ce dont j'aurai besoin, mais c'est aussi pour mon plaisir personnel.
Par contre ça a commencé ce matin avec l'annonce des résultats, un collègue qui écrivait un mail me posait une question de grammaire ou d'orthographe à chaque phrase ! Donc on me considère un peu comme l'expert… Alors que clairement il y aura toujours un moment où je ne serai pas capable de répondre. Quand on met le nez dans la grammaire française, c'est très compliqué, donc je n'aurai pas réponse à tout !
Mais je voulais surtout dire que je trouve cette initiative de l'entreprise vraiment excellente. J'ai été surpris qu'il y ait autant de participants pour une première édition, 60 volontaires sur 750 salariés c'est pas mal. Et c'est un défi intellectuel, pas du tout sportif, donc un tel engouement c'est vraiment très bien. Ça tire toute l'entreprise vers le haut et ça sert vraiment en milieu professionnel. Je pense qu'il y aura encore plus de participants l'année prochaine !"


Audrey Lhies, responsable de la promotion et de la relation entreprise en formation professionnelle continue à la CCISM

"Vodafone prépare aussi sa propre accréditation"

"Le Projet Voltaire a été créé en 2008 en métropole et nous sommes le centre agréé en Polynésie. Jusqu'à présent c'était surtout l'université et quelques établissements scolaires qui connaissaient ce programme, ATN est la première entreprise à participer. Une autre entreprise a également décidé de participer, c'est Vodafone qui prépare sa propre accréditation au Projet Voltaire.
Il faut savoir que le Projet Voltaire est d'abord une plate-forme de cours sur internet où les gens travaillent de manière individuelle, avec un logiciel très bien fait qui s'adapte au niveau du participant. Et à la fin de la formation qui dure un an, on passe à la CCISM un examen de trois heures qui octroie un certificat avec un score sur 1000 points. Comme le TOEIC en anglais, cela permet d'afficher son niveau de français sur son CV. Pour une entreprise, le coût est dégressif en fonction du nombre de participants.
Toutes les entreprises qui souhaitent participer peuvent venir me voir à la CCISM ou me contacter à audrey@ccism.pf, au 40 47 27 08 ou au 87 78 79 98."

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 20 Novembre 2017 à 14:27 | Lu 6307 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Juin 2018 - 16:00 Les courses en pareu reprennent au galop

Dimanche 24 Juin 2018 - 15:10 Un cargo philippin s'échoue à Raroia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués