Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Présidentielle: les libéraux de santé demandent aux candidats de s'engager



Présidentielle: les libéraux de santé demandent aux candidats de s'engager
PARIS, 25 avr 2012 (AFP) - Plusieurs syndicats de médecins libéraux ont demandé mercredi aux deux candidats à l'élection présidentielle de préciser leur position sur la médecine libérale d'ici au second tour, le 6 mai, certains déplorant que la santé ne soit pas plus présente dans cette campagne.

Le CNPS (centre national des professions de santé) demande dans un communiqué à Nicolas Sarkozy et François Hollande "de s'engager ou à tout le moins d'indiquer clairement leur position" sur des sujets qu'il juge "prioritaires".

Parmi ces sujets, "le maintien d'un système de couverture sociale permettant la meilleure prise en charge pour tous" et "le maintien d'un niveau de rémunération suffisant pour tous les professionnels libéraux de santé".

Le CNPS souhaite aussi "le rééquilibrage de l'assurance maladie en faveur des soins ambulatoires" en décidant une progression de l'Ondam (objectif national des dépenses de l'assurance maladie) de la médecine de ville supérieure à celle de l'hôpital.

La FMF (fédération des médecins de France), se prononce pour la "sauvegarde de la médecine libérale" qui coûte selon elle "trois fois moins cher que l'hôpital".

"En 2006, il y avait 14 installations en médecins libérale pour cent, aujourd'hui c'est huit pour cent. La médecine libérale n'attire plus, il faut y investir massivement", estime le président de la FMF, Jean-Paul Hamon.

La fédération regrette que l'assurance maladie intervienne "essentiellement sur les libéraux accusés de tous les maux mais peu sur l'hôpital et sur l'industrie pharmaceutique qui à eux seuls absorbent les 2/3 du budget de la santé". Elle doit adresser jeudi un courrier aux deux candidats "en espérant que, entre deux danses du ventre devant les électeurs du FN, ils auront le temps de s'occuper de la santé complètement absente de cette campagne", selon M. Hamon.

Rédigé par AFP le Mercredi 25 Avril 2012 à 05:59 | Lu 265 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies